Athlétisme

Milanov, la force tranquille du disque

Milanov, la force tranquille du disque
26 août 2015 à 15:40Temps de lecture1 min
Par M. Weynants avec D. Bertrand

Philip Milanov est en forme cette saison. Il a amélioré à deux reprises son propre record de Belgique ces derniers mois. Il entrera cette nuit en compétition pour les qualifications du disque. Et c'est peut-être de lui que viendra la surprise belge dans ces championnats du monde.

C'est un des membres le plus discrets de la délégation belge. Pourtant, Philip Milanov ne passe pas inaperçu. Près de deux mètres et 112 kilos de puissance.

Un gros ours en peluche comme on le décrit. Né d'un père bulgare installé en région brugeoise depuis la fin des années 80. Et c'est avec son père justement, Emil, lui aussi lanceur et aujourd'hui son entraîneur qu'il découvre naturellement le disque. Philip Milanov est un personnage discret mais une bête de concours qui dispose d'une marge de progression énorme.

 

Milanov, la force tranquille du disque

Cette année, il a battu le record de Belgique, désormais à 66m66. Le Brugeois de 24 ans, éliminé en qualifs à l'Euro l'été dernier, a clairement franchi un palier au niveau international. Une progression matérialisé par ses deux podiums, dont une victoire en Diamond League, de quoi le placer parmi les outsiders du concours.

"La finale est évidemment le l'objectif principal mais avant ça, il faut passer par les qualifs même si je pense déjà logiquement à l'étape suivante... Si je rejoins la finale, je crois que l'objectif top 8 est envisageable. Ces derniers jours, j'ai fait de très bons lancers à l'entraînement. Je suis en forme et j'espère vraiment faire un bon résultat", assure Milanov, vainqueur des Universiades
de Gwangju en Corée du Sud.