Monde

MH17: des combats obligent les experts à quitter une partie du site du crash

Illustration: des soldats ukrainiens transportent des civières dans l'est de l'Ukraine
02 août 2014 à 13:41 - mise à jour 02 août 2014 à 14:39Temps de lecture1 min
Par Belga News

Les inspecteurs ont entendu des tirs d'artillerie à une distance d'environ deux kilomètres et se rapprochant. "C'était suffisamment proche pour décider de partir, l'impact des tirs d'artillerie était très bruyant et le sol tremblait", a expliqué à la presse Alexander Hug, chef adjoint de la mission en Ukraine de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, qui encadre les experts.

Alexander Hug a assuré que l'accès à la zone avait été accepté par les séparatistes qui la contrôlent et estimé qu'il était trop tôt "à ce stade" pour déterminer s'il s'agissait d'une violation du cessez-le-feu auquel se sont engagés forces ukrainiennes et rebelles à proximité du site.

"Le son des combats s'est trop rapproché et les collègues ont pris la décision de se retirer (...), le risque était trop élevé", a-t-il ajouté.

Sur la partie où se concentrent les recherches de restes humains, le son des explosions au loin était quasi permanent, a constaté une journaliste sur place.

Belga

Sur le même sujet

Crash du vol MH17 en Ukraine: une deuxième victime belge identifiée

Belgique

Ukraine: 65 victimes du vol MH17 identifiées par les experts

Monde