Regions

Métiers en pénurie : les centres de formation bruxellois en quête de stagiaires

Métiers en pénurie : les centres de formation bruxellois en quête de stagiaires

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

A Bruxelles, près de 113 métiers sont en pénurie. Une réalité qui se traduit dans les centres de formation bruxellois. Ils manquent de candidats.

Chaque année, Bruxelles Formation et ses partenaires dispensent plus d’une centaine de formations et ce, gratuitement. Digital, construction, Horeca ou encore secteur des soins de santé, l’offre est importante.

Stagiaires au centre Horeca Be Pro lord d’une formation pour devenir cuisinier.
Stagiaires au centre Horeca Be Pro lord d’une formation pour devenir cuisinier. Horeca Be Pro

"L’avantage, c’est tellement vaste d’un point de vue des possibilités de métiers que, normalement, on trouve sa vocation dans l’un d’eux pour trouver du travail" explique Kerstin Isselhorst, chargée du pôle chercheur emploi et enseignement dans le centre de formation Horeca Be Pro.

Jean-Pierre Rucci, directeur général chez Digitalcity. brussels se félicite. En 2021, neuf Bruxellois formés sur dix ont trouvé un emploi. "Hélas, ça ne répond pas à la pénurie" poursuit-il. "De plus en plus, on se rend compte que le nombre de chercheurs d’emplois formés est limité. C’est en partenariat avec les entreprises qu’on essaie de palier la problématique des métiers en pénurie."

Loading...

En effet, les différents centres de formations sont unanimes. "On a des demandes vraiment tous les jours des entreprises qui cherchent à engager. Et on n’a pas suffisamment de candidats qui sont maintenant déjà prêts pour pouvoir travailler" interpelle Kerstin Isselhorst. "On trouve un boulot demain du moment qu’on a une formation en poche".

C’est le cas notamment d’Edison Cueva, barman dans un hôtel de luxe dans le quartier européen. Avant de commencer des formations, il travaillait dans un petit bar à Saint-Job. "Je voulais découvrir le métier de barman. Mon patron m’a donné la brochure de Bruxelles Formations".

Après plusieurs petites formations ponctuelles, Edison Cueva a décidé de réaliser la formation complète. "J’ai fait la grande formation que j’ai réussie ici au Centre. 4 mois au centre et 4 mois au travail". Son stage s’est très bien passé. "J’ai fini ma formation le 8 mai. Le 10 mai on me proposait un CDI". "Je me suis découvert une passion" se rappelle l’ancien stagiaire en évoquant sa formation. Aujourd’hui il partage sa passion au travers des clients qu’il rencontre mais aussi sur ses réseaux.

Processus

  • Prendre contact avec un centre de formation
  • Passer un test de prérequis
  • S’entretenir avec des conseillers en orientation
  • Suivre les formations proposées

Il arrive parfois que certains candidats qui se présentent comprennent qu’ils ne sont pas au bon endroit. "Ce n’est pas grave !" insiste Fabrice Tobajas, formateur au centre de formation Horeca Be Pro. "On n’abandonne jamais personne. Si la formation ne convient pas, on en propose d’autres. On les dirige vers d’autres centres plus adaptés".

Le ministre de la Formation professionnelle, Bernard Clerfayt a déjà annoncé plusieurs actions dès la rentrée pour pousser les chercheurs d’emploi à se tourner vers ces formations. En attendant, le FormTruck prendra la route à partir du 23 août prochain pour aller à la rencontre de potentiels futurs candidats.

Sur le même sujet

Votre patron vous pousse discrètement à la démission ? Vous êtes victime de "quiet firing"

Emploi

Deux mille Bruxellois ont suivi une formation pour un métier en pénurie l’an dernier

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous