Cuisine

Mes bonnes copines les lavandes

Julien Kaibeck
29 avr. 2015 à 15:00Temps de lecture2 min
Par ddur

Il existe plusieurs lavandes ?

Oui, il en existe plusieurs espèces même si ce sont toutes des lamiacées. Et du coup, chaque extrait de lavande donne des effets différents.

La plus connue et la plus chère, c’est la lavande fine, appelée aussi lavande vraie ou officinale. Lavandula angustifolia. C’est elle qui est le plus documenté scientifiquement pour ses propriétés sédatives légères et sa capacité à atténuer l’inflammation de la peau tout en luttant contre les boutons grâce à ses composés assainissants et purifiants (des alcools terpéniques). Elle pousse à l’état sauvage en altitude en Provence, en Drôme, en Bulgarie, ou dans le Quercy. Mais on en trouve aussi en jardinerie pour planter au jardin, bien que c’est surtout le lavandin qu’on nous vendra en jardinerie (lire plus bas).

La plus costaude est la lavande aspic, une lavande de basse altitude connue des provençaux pour ses effets anti-venimeux en cas de piqûres ou morsures. Elle porte bien son nom latin " lavandula spica " en référence à la vipère aspic. On l’utilise pour calmer les brûlures, piqures de moustiques, guèpes ou taons. Son action est due en partie au fait qu’elle contient une faible part de camphre.

La plus commune est le lavandin (lavandula burnatii super ou grosso), c’est un hybride des deux citées plus haut. Le lavandin a un rendement plus élevé pour la production d’huile essentielle. Il est typiquement utilisé en parfumerie, pour les détergents, pour les petits objets de décoration et les parfums d’intérieur, mais c’est aussi un excellent décontracturant et certains le recommandent en tant que répulsif préventif anti poux.

La lavande stoechade est bien connue des amoureux des jardins fleuris car elle possède des sommités fleurie en forme de papillon et elle les attire. Son essence est par contre peu utilisée en aromathérapie car potentiellement toxique. Sauf pour la lavande de Séville, une stoechade riche en oxydes terpéniques qu’on décrit dans la littérature comme fébrifuge (lutte contre la fièvre) et tonique respiratoire.

Quelles astuces bien-être à la lavande ?

  1. Pour se relaxer :
  • 1 cuillère à soupe d’hydrolat de lavande vraie dans une tisane ou un peu d’eau. Et aussi en tant que brume d’oreiller. Aussi dans un dessert, pour aromatiser en toute discrétion.
  • 15 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie dans un petit bol de miel à répartir dans l’eau du bain. Juste avant le coucher pour mieux dormir.
  • 5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie sur un mouchoir à placer à côté de l’oreiller pour faciliter l’endormissement en toute sécurité.
  1. Pour chasser les boutons et les indésirables :
  • 2 gouttes d’huile essentielle de lavandin sur le pourtour des oreilles des enfants dès 3 ans avant d’aller à l’école en période de poux. Attention préventif anti-poux et non curatif.
  • 1 goutte d’huile essentielle de lavandin pure sur un vilain bouton avant d’appliquer sa crème de jour.
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavandin sur une aumônière de fleurs de lavande séchée à placer dans les armoires pour chasser les mites.
  1. Pour se décontracturer après le sport :
  • 4 gouttes d’huile essentielle de lavande de Séville ou de lavande aspic dans un peu d’huile de massage neutre à masser sur les épaules et les membres douloureux.
  1. Pour calmer un coup de soleil ou une brûlure légère (1er degré seulement) :
  • Après avoir refroidi à l’eau, 3 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic sur la zone rougie, à répéter 3 fois sur la journée.

 

Les lavandes présentées sont des marques Bioflore, Essenciagua, Pranarôm et Aromatic Reference.

Shopping aromatique avec ces lavandes sur www.slow-cosmetique.com ou en magasins bio.

Mes bonnes copines les lavandes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous