Diables Rouges

Martinez: "Dans beaucoup d'aspects, on peut comparer l'Egypte à la Tunisie"

Roberto Martinez
05 juin 2018 à 14:55 - mise à jour 05 juin 2018 à 14:55Temps de lecture2 min
Par Grégoire Mahieu, Grégory Bayet et Manu Jous

Au lendemain de l'annonce de sa liste des 23 Diables (plus un joker médical) pour la Coupe du Monde, c'est un Roberto Martinez plutôt soulagé qui a fait face à la presse. S'il reste encore évidemment des incertitudes autour des participations de Vincent Kompany et de Thomas Vermaelen, le sélectionneur est désormais complètement concentré sur son noyau et sur la préparation de l'échéance russe.

Les Diables Rouges affrontent ce mercredi soir l'Egypte dans le cadre de leur deuxième match de préparation. Une rencontre que Martinez espère riche en enseignements.

"L’Egypte est une équipe très forte sur le plan défensif. Si vous voyez  l’expérience d’Hector Cuper depuis des années, il a toujours fait des équipes qu’il a coachées des équipes compétitives.  Si vous  regardez les statistiques, l’Egypte, sur ses 32 ou 33 matches avec Hector Cuper, elle n’a jamais concédé plus d’un but par match. C’est un incroyable record. Elle est à 17 ou 18  cleansheets. Ce sera un réel test pour nous au niveau de notre attaque", a expliqué le coach fédéral à notre micro.

Et de poursuivre : "Dans beaucoup d’aspects, on peut la comparer à la Tunisie. Principalement au niveau des habilités techniques et dans les situations en un contre un mais aussi au niveau de la mentalité du groupeCe sont deux équipes un peu différentes dans leur manière de jouer mais dans l’attitude compétitive dans laquelle ils évoluent, c’est similaire à ce que peut faire la Tunisie."

A la question de savoir s'il envisage de changer de tactique et de passer par exemple à une défense à 4, Roberto Martinez est catégorique : "On n’est pas dans une position pour expérimenter ce que nous devrons faire à la Coupe du Monde. Je pense qu’il est  important est de consolider nos acquis, de devenir meilleur dans ce qu’on fait. Peu de nations ont la chance d’avoir trois amicaux à la maison. Nous devons profiter avec nos supporters. On sait qu’on peut compter sur eux quand l’adversité viendra car elle viendra."

Et d'ajouter : "On doit être conquérant, c’est ce que j’attends. La question n’est pas d’essayer des choses éloignées de nos idées. Nous allons effectuer les 6 changements, donner du temps de jeu au plus de joueurs possibles, clairement pour préparer l’équipe pour la Coupe du Monde. Les performances sur le terrain doivent nous aider à devenir l’équipe qu’on veut être à la Coupe du Monde. Ce n’est pas le moment de se montrer trop euphoriques. On voit quelque chose de bien ou trop négatif si on voit quelque chose de mauvais sur le terrain. C’est le moment d’évaluer l’attitude des joueurs, le sentiment de fierté de représenter chaque fan des Diables rouges qui partira en Russie. Tout ce que l’on fait, c’est pour eux. Ils doivent être là aussi pour nous quand on a besoin d’eux."

Un message assez clair vers des fans qui n'ont pas hésité à sifflé les joueurs face au Portugal. 

Enfin, au niveau de l'équipe qui sera alignée face à l'Egypte, Roberto Martinez n'a pas voulu dévoiler ses cartes comme d'habitude. Pour remplacer Vincent Kompany, il a souligné qu'il avait trois solutions : Boyata, Dendoncker et ... Ciman, le joker médical de notre équipe nationale !

Absent contre le Portugal, Axel Witsel devrait récupérer sa place de n°6 dans le onze de base. Kevin De Bruyne et Thibaut Courtois sont tous les deux aptes à jouer. Romelu Lukaku, sorti à la mi-temps contre les Champions d'Europe après avoir ressenti une petite douleur au genou et à la cheville, va mieux.