Monde

Manifestation à Mexico trois mois après la disparition de 43 étudiants

Manifestation à Mexico trois mois après la disparition de 43 étudiants
27 déc. 2014 à 00:39 - mise à jour 27 déc. 2014 à 07:57Temps de lecture1 min
Par Belga News

Cet Etat a été le théâtre cette semaine d'un nouvel acte de violence criminel avec le meurtre d'un prêtre catholique, deux mois après la découverte du cadavre d'un autre prêtre, ce qui a provoqué une réaction forte de l'épiscopat mexicain.

Menés par les parents et les proches des étudiants disparus, notamment les élèves de cette école située dans l'Etat du Guerrero, les manifestants ont voulu marquer la poursuite de leur combat pendant la période des fêtes de fin d'année.

"Vivants on les a emmenés, vivants nous les voulons", ont scandé les manifestants, précédés par les portraits géants des 43 disparus, et un immense drapeau mexicain dont les couleurs rouges et verte entourant l'aigle au serpent dans le bec avaient été remplacées par le noir.

La nuit du 26 au 27 septembre, les élèves-enseignants de l'école normale d'Ayotzinapa, avaient été attaqués par des policiers corrompus d'Iguala. Ceux-ci les avaient ensuite livrés au cartel de la drogue des Guerreros Unidos, sans doute à l'instigation du maire de la ville, aujourd'hui sous les verrous.

Ils auraient ensuite été tués puis brûlés, selon les déclarations de plusieurs détenus, soupçonnés d'avoir commis ce crime. Mais, pour l'instant, seul l'un des ces étudiants a pu être identifié à partir des restes de son corps calciné, ce qui justifie le mince espoir de retrouver ses 42 compagnons. 

Belga