RTBFPasser au contenu
Rechercher

Météo

Mamert, Pancrace et Servais : pourquoi sont-ils des saints de glace ?

10 mai 2021 à 13:59Temps de lecture2 min
Par Caroline Dossogne

Ces prochains jours, nous entamons la période des saints de glace. Le 11 mai, on fête St Mamert, le 12, St Pancrace et le 13, St Servais. Mais pourquoi ont-ils cette réputation glaciale ?

La dernière période de gel

températures négatives

Nous sommes en plein printemps et en cette saison, les contrastes thermiques sont bien marqués. Les jours s’allongent et sont plus chauds mais des courants polaires peuvent encore atteindre nos contrées. Et lorsqu’on a un anticyclone qui se positionne sur la mer du Nord, il dirige ces courants d’air froid sur le pays. Dans ces conditions de temps calme, le ciel est dégagé la nuit et sans la protection d’une couverture nuageuse, les températures peuvent encore descendre sous la barre du 0 °C.

Plutôt une indication qu’une prévision

Evidemment, ces 3 jours des saints de glace ne correspondent pas au moment précis des dernières gelées chaque année, il s’agit plutôt d’une indication. Cette période nous vient en fait, d’observations qui remontent au Haut Moyen Âge. Il était courant que des gelées abîment les bourgeons ou les jeunes plantations dans les jardins et les cultures peu après le 10 mai. On a donc fait des saints fêtés les 11, 12 et 13 mai, des saints de glace.

Températures de mai 2020 à la station d’Uccle
Températures de mai 2020 à la station d’Uccle © Tous droits réservés

Et parfois, ces dates correspondent réellement à un refroidissement comme l’an dernier. En mai 2020, la température a vraiment chuté entre le 10 et le 11 mai, une perte de près de 10 °C à Uccle, mais si cette chute des températures n’a pas occasionné de gel le 11 mai, Pascal Mormal, météorologue à l’IRM indique que le lendemain, il en était tout autrement

Il a gelé le 12 mai avec des minima qui sont descendus, par exemple jusqu’à -3,6°C à Elsenborn, -3,2°C à Saint-Hubert, -3,1°C à Gouvy et Neidingen.

Dès le 14 mai, les températures ont commencé à remonter. En 2020, le rendez-vous des saints de glace n’a donc pas été manqué !

Pas uniquement en Belgique

Selon les régions, la période des saints de glace diffère. De manière logique, dans les régions plus froides comme en Ardenne, par exemple, il peut geler encore bien plus tard, il existe alors des saints de glace plus tardifs. On peut donc ajouter St Boniface fêté le 14 mai.

En Allemagne et en Alsace, on va encore plus loin en considérant Ste Sophie, fêtée le 15 mai comme la "froide Sophie". La période critique s’étend alors du 11 au 15 mai.

En Bretagne, c’est St Yves qui est clôture la période des saints de glace et on le fête le 19 mai. "Craignez le petit Yvonnet. C’est le pire de tous quand il s’y met." Ce dicton traduit bien la croyance populaire des saints de glace destructeurs pour la végétation.

Chez nous, même si la période s’étend du 11 au 13 mai, des températures négatives ont déjà été observées bien plus tard. Le 1er juillet 1984, par exemple, la température est descendue jusqu’à -1,2 °C à Rochefort.

 

Et en 2021 ?

Cette année, il semble que le gel ne soit pas au rendez-vous des saints de glace puisque les températures minimales prévues pour ces prochains jours resteront positives sur l’ensemble du pays.

 

 

Sur le même sujet

Vortex polaire : faut-il vraiment en avoir peur ?

Météo

Comment une vague de sable venue du Sahara peut-elle colorer notre ciel ?

Météo

Articles recommandés pour vous