Regions Liège

Malgré des progrès, l’offre en aires publiques réservées aux camping-cars est encore limitée

A Hamoir, les adeptes du camping-car trouveront 10 emplacements

Motorhomes, mobilhomes, camping-cars, quel que soit le nom que vous leur donnez, ils sont de plus en plus nombreux. La période covid a favorisé le développement de ce type de tourisme. Or en Belgique, même si des progrès ont été faits, les adeptes ont souvent encore du mal à trouver des aires qui leur sont réservées. La brochure "La Wallonie en camping-car", éditée au printemps dernier par visitwallonia.be recense 50 aires publiques pour motorhomes en Wallonie.

L’offre en aires publiques réservées aux camping-cars est très variable en matière de facilités.

Nous nous sommes, par exemple, rendus à Hamoir. Là, l’aire propose 10 emplacements au bord de l’Ourthe. Philippe Verboven, de Fleurus, s’y est installé plusieurs fois. Il explique : "Il y a tout ce qu’il faut : on sait recharger en eau, on sait vidanger les eaux noires et les eaux grises. Depuis les dégâts des eaux qu’il y a eus l’année passée, on n’a plus l’électricité, mais j’espère que dans l’avenir ça reviendra.". Trouve-t-il que des équipements comme celui-là manquent en Belgique ? "Evidemment ! Les pays voisins, comme la France, par exemple, c’est beaucoup plus développé." Lui arrive-t-il de renoncer à se rendre dans certains endroits en Belgique parce qu’il sait qu’il n’y trouvera pas d’emplacement ? "Oui, certainement. Si on avait plus d’emplacements, je pense qu’il y aurait encore beaucoup plus de développement touristique ce niveau-là en Belgique."

Sur la même aire de Hamoir, nous avons rencontré une touriste néo-zélandaise, arrivée via l’Angleterre pour traverser la Belgique puis l’Allemagne, et qui s’est montrée ravie. Partout, elle a facilement trouvé où installer son motorhome : "Nous avons pour l’instant passé sept nuits en camping gratuit en Belgique. Nous sommes ravis des possibilités offertes en Belgique pour ça. Les emplacements que nous avons eus étaient très variables : parfois à la campagne, parfois dans une petite ville.".

Précisons encore que le nombre d’emplacements disponibles sur les aires publiques pour camping-cars wallonnes varie aussi beaucoup. Il va de deux à quarante.

Sur le même sujet: JT 28/06/2022

Articles recommandés pour vous