Mael Gerday, Clean Walker pour une planète plus propre

22 avr. 2022 à 13:36 - mise à jour 22 avr. 2022 à 13:36Temps de lecture4 min
Par Titouan Marichal

Agir, sensibiliser et protéger notre environnement, c’est ce que souhaite Mael Gerday, fondateur de l’ASBL Clean Walker Belgique. Ce mouvement citoyen organise des grands ramassages collectifs de déchets sauvages dans nos rues, nos parcs, nos forêts, etc. Des actions concrètes pour sensibiliser à l’impact de notre mode de vie sur l’environnement.

Mael Gerday a toujours attaché un intérêt particulier à la nature. Proche de ses grands-parents qui habitent dans les Ardennes, il aime leur rendre visite, passer du temps au jardin, y observer la biodiversité. Durant son adolescence, il suivra une formation d’horticulture avant de se lancer dans des études supérieures en agronomie. "Tout ça est lié. Tout ça fait sens." À l’image de nombreux jeunes activistes, sa prise de conscience est liée aux marches pour le climat. " J’ai participé à toutes les marches. Ça m’a rempli d’espoir. Ça m’a aussi donné l’envie d’agir. " Sensible à la problématique des déchets sauvages, Mael décide de participer à une action concrète, menée par la célèbre chaîne Youtube d’expériences sociales : Would You React ? "C’était en décembre 2018. Il faisait froid. Mais nous étions plus de 150, dont une quinzaine de célébrités, à participer à ce grand nettoyage dans les rues de Bruxelles. Suite à cette action, j’ai eu un déclic. Je ne pouvais pas m’arrêter à un seul Clean Walk. Je devais en organiser d’autres, moi-même."

Clean Walker Belgique : les trois pôles principaux

Mael se lance alors dans l’organisation d’un grand nettoyage. En février 2019, il parvient à rassembler plus de 70 personnes autour de la gare du Nord à Bruxelles. "On a ramassé plus de 500kg de déchets. C’était incroyable !" Deux mois plus tard, il en organise une autre. Puis encore une autre. Et ainsi de suite. En 2020, il créé l’ASBL Clean Walker Belgique. "Aujourd’hui, on est sept dans l’équipe. On concentre notre travail sur trois pôles principaux : l’action, la sensibilisation et la protection de l’environnement."

1. L’action

"On agit concrètement en ramassant les déchets. Mais on agit aussi en aidant tous citoyens ou institutions qui voudraient organiser ses propres Clean Walks. On les dirige vers les bonnes personnes pour faciliter leur organisation et obtenir le bon matériel."  

2. La sensibilisation

"C’est bien de ramasser les déchets, mais ce n’est pas suffisant. Le mieux serait de ne plus en produire, ou du moins de les réduire. C’est pourquoi il est indispensable d’ajouter un volet de sensibilisation à nos évènements. On invite par exemple des personnes ‘zéro déchet’ qui offrent des solutions concrètes et durables aux participants. On essaye d’éveiller les consciences, de provoquer un changement d’habitude et de faire des participants de nouveaux porte-paroles de la cause environnementale."

L’ASBL Clean Walker développe également des formations pour les tabacologues à propos de l’impact du tabac sur l’environnement afin de donner des arguments supplémentaires aux personnes désireuses d’arrêter la cigarette.

3. La protection de l’environnement

"Quand on voit les images de tortues dans l’eau avec une sac plastique autour du cou. Quand on voit une mouette avec une cigarette en bouche. Quand on voit le 7e continent, ce monstre de plastique, etc. On se rend compte de l’impact de nos déchets sur l’environnement. À travers nos actions et nos postes sur les réseaux sociaux, on veut toucher les gens avec ces images fortes. Démontrer qu’on a un rôle à jouer dans la protection de notre planète."

Mael, d’un point de vue tout à fait personnel, aime ajouter un quatrième point. Celui du respect vis-à-vis des éboueurs. "Certaines personnes me disent : ‘Les éboueurs sont payés pour ramasser les déchets. Ce n’est pas à nous de le faire’. Mais, ils ont tort. Ce sont nos déchets. Pourquoi d’autres personnes devraient ramasser nos déchets, que l’on jette sauvagement dans la rue ?"

S’associer aux célébrités

Pour attirer un public qui n’est pas forcément convaincu de la problématique des déchets sauvages, l’ASBL a sa petite astuce. "On fait venir des personnalités publiques ou des influenceurs, ce qui va attirer sur nos évènements et sur les réseaux sociaux une partie de leur communauté. On a fait des grands nettoyages avec Gaëlle Garcia Diaz, Silent Jill, Math se fait des films, Vinz, etc. Gaëlle Garcia Diaz a fait une vidéo de notre action. Elle approche les 500.000 vues. Ce sont potentiellement 500.000 personnes qui réfléchiront à deux fois avant de jeter un déchet dans l’espace public. Rien que ça, c’est déjà énorme. On sème des petites graines, en espérant qu’elles prennent vie."

Depuis la création de l’ASBL, Mael et son équipe ont déjà organisé plus de vingt Clean Walks. Un véritable bonheur pour ce jeune homme de 21 ans qui ne pouvait plus rester les bras croisés face au dérèglement climatique. "Agir est libérateur et me permet de lutter contre l’éco-anxiété dont je souffre parfois. Et puis, voir les consciences s’éveiller, grâce à nos actions, c’est génial."

Loading...

Prochain Clean Walk

Le prochain grand nettoyage est organisé à Louvain le dimanche 8 mai. Le rendez-vous est donné sur la Place Monseigneur Ladeuze dès 13h30. "C’est le premier évènement de Clean Walker België. On essaye de développer le mouvement du côté flamand. On espère attirer un maximum de monde !"

À vos agendas !

Ensemble pour la planète, des contenus pour comprendre et agir à retrouver sur RTBF. be et RTBF AUVIO !

Loading...

Articles recommandés pour vous