Icône représentant un article video.

Le 8/9

Madonna, Gainsbourg, Michel Sardou, Nino Ferrer ou Mireille Mathieu, ils ont tous chanté "La Marseillaise"

Madonna, Gainsbourg, Michel Sardou, Nino Ferrer ou Mireille Mathieu, ils ont tous chanté "La Marseillaise"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 juil. 2022 à 11:41Temps de lecture4 min
Par Philomène Parmentier

En ce 14 juillet, jour de fête nationale française, Pierre Bail ne pouvait pas ne pas vous parler du chant révolutionnaire de Rouget de Lisle et de ses nombreuses reprises.

Depuis sa création en 1792, La Marseillaise a souvent été revisitée.

Pour la mélodie, Rouget de Lisle se serait servi de souvenirs musicaux, en particulier le 25e concerto en ut de Mozart pour piano et orchestre. La France révolutionnaire était alors en guerre contre l’Autriche et la Prusse dont les armées avaient envahi le territoire national au nord-est. Ce chant fut d’abord nommé Chant de guerre pour l’armée du Rhin. Son nom fut très vite changé en l’honneur des volontaires marseillais remontant vers le nord de la France afin de combattre l’ennemi. Et depuis 1795, c’est l’hymne national de la République française.

Symbole de la France, La Marseillaise, a très souvent été entonnée depuis les tragiques attentats de Paris du 13 novembre. Par la foule, souvent spontanément, mais aussi par les plus grandes stars pendant leur concert afin de rendre le plus beau des hommages aux victimes des terroristes. Mais déjà avant les attentats, La Marseillaise a inspiré de nombreux artistes.

Les Beatles s’en sont servis en guise d’introduction à une chanson d’amour, All you need is loveClaude Bolling lui a accolé un rythme de Jazz. L’imprévisible Nino Ferrer n’y a vu qu’un moment de tendresse et d’émotion. Serge Gainsbourg, rebelle parmi les rebelles, avait voulu lui redonner sa signification originelle dans Aux armes et cætera. Ils sont nombreux à avoir repris l’hymne national français, Michel Sardou, Madonna en concert à Bercy en hommage aux victimes des attentats ou encore Mireille Mathieu en 1989 devant la Tour Eiffel.

Sur le même sujet

4 livres à lire cet été si vous êtes passionné de musique

Le 8/9

"Aux armes et caetera" de Gainsbourg, l'essence révolutionnaire de la Marseillaise

Matin Première

Articles recommandés pour vous