Vivre Ici

Machao redonne vie à vos anciens meubles : "J’ai déjà sauvé près de 8 tonnes de mobilier"

"Machao tellem chao" disait la grand-mère berbère de Myriam Zahri. C’est aussi une sorte de formule magique qui commence et termine tous les contes berbères que l’on peut traduire par "Que mon histoire soit contée comme une ceinture très bien tissée". Un joli clin d’œil à l’entreprise de cette artisane qui restaure avec talent et passion d’anciens meubles.

Myriam Zahri s’est lancée dans l’aventure de la restauration de meubles en août 2020, en plein confinement. Avant de devenir artisane, elle travaillait dans le développement commercial et puis dans la culture. Au fond d’elle, cette envie de créer et toucher au monde de l’art a toujours été présente. C’est la raison pour laquelle elle a repris des études d’Histoire de l’Art sur le tard. Mais quel est le point de départ de Machao alors ? Tout simplement un vieux canapé très abîmé dans son salon qui avait besoin d’un bon lifting. "J’avais du temps devant moi, il était vraiment très usé et je me suis mise à le rénover. Je me suis rendu compte que c’était vraiment quelque chose qui me plaisait beaucoup et surtout une fois terminé, j’ai commencé à recevoir plein de demandes de la part d’amis pour refaire une chaise ou un petit fauteuil... Et ça a commencé comme ça! Au départ, je faisais tout de chez moi, mais vous imaginez bien que mon appartement a vite été rempli de meubles dans tous les sens. Ça prenait vraiment beaucoup de place, d’autant plus que nous y étions confinés avec mon compagnon et mes enfants. J’ai rapidement dû trouver un atelier et une chose entraînant l’autre aujourd’hui j’ai ma propre boutique."

Myriam Zahri donne une seconde vie à des meubles qui étaient destinés aux encombrants. "Je trouve souvent des meubles abandonnés, je passe aussi énormément de temps à chiner sur le "Market place" de Facbook ou sur "Seconde main" et enfin, de plus en plus de personnes me proposent spontanément de reprendre gratuitement ou à petits prix des anciens meubles dont ils ne veulent plus." Son atelier-boutique étant installé à quelques pas du marché aux puces des Marolles, Myriam y fait souvent un tour, à la recherche de petites pépites à transformer.

D’ici fin 2022 je serai à 8 tonnes de meubles sauvés. La plupart de ceux qui sont passés par mes mains étaient destinés à la décharge.

Circlemade © Tous droits réservés

Des tissus écoresponsables, une entreprise zéro déchet

En jetant un coup d’œil aux créations de Myriam Zahri, vous aurez vite compris que sa marque de fabrique, c’est ses tissus ! Elle travaille exclusivement avec des tissus colorés et bariolés qui apportent une magnifique touche de jeunesse à ces meubles qui datent bien souvent des années 50-60. "Je travaille avec une entreprise française qui utilise des cotons écotex dont les tissus sont imprimés en Italie. Ça a forcément un coût plus élevé mais c’était important pour moi de travailler avec des fournisseurs écoresponsables et qui ne se trouvent pas à l’autre bout de la planète. Les tissus wax par exemple viennent tous de Hollande."

Dans son atelier-boutique, vous pourrez également y voir des petites pochettes ou encore des chouchous créés avec les chutes de tissus des meubles que Myriam a rénovés : chez Machao, rien ne se perd ! "L’intérieur des coussins ou des poufs que je crée sont également issus du recyclage : ce sont des chutes d’isolation par exemple. Le but c’est vraiment de limiter un maximum mes déchets et d’utiliser un maximum de matériaux destinés à la poubelle."

Loading...

Une artisane autodidacte

Myriam Zahri est entièrement autodidacte, elle a tout appris seule : de la couture, au rembourrage… Chaque pièce est unique. "Ce qui prend le plus de temps, c’est de dégrafer les assises. Ensuite, il faut choisir les tissus, faire des essais et le remplacer. Il faut compter plusieurs heures de travail par chaise et ça, c’est sans tenir compte du temps passé à la chiner, à la restaurer et à la mettre en ligne."

Choisir Machao c’est s’offrir le droit de préférer la pièce unique à la production en série, le marché à la grande distribution, le commerce local aux géants de l’e-commerce, l’atelier de réparation à la déchetterie…

Si Myriam réalise un vrai travail d’artisan, elle tient à garder des prix abordables pour toutes les bourses. Pour une chaise d’église restaurée et transformée en petit bijou, comptez 95 euros. "C’était vraiment important pour moi d’essayer de garder des prix accessibles malgré le fait que ce sont des pièces de design uniques. C’est aussi ça la démarche de l’upcycling."

Machao a d’ailleurs reçu plusieurs récompenses pour son travail et son engagement : un prix BeCircular et un prix OpenSoon.

Des ateliers DIY, pour apprendre à customiser vos meubles

Loading...

Pour découvrir le magnifique travail de Myriam Zahri, nous vous conseillons de passer par son atelier-boutique située au 156 rue Blaes à Bruxelles. Vous y découvrirez les pièces uniques que l’artisane a transformées de ses mains.

Vous pouvez également proposer à Myriam de travailler sur des projets personnels. Vous avez des chaises qui mériteraient un petit lifting ? Vous avez récupéré un meuble de votre grand-mère qui fait un peu vieillot ? Machao a plus d’une idée en poche et pourra très certainement répondre à vos attentes ! Elle propose aussi des sessions de "désencombrement", pour vous aider à y voir plus clair chez vous ! "C’est un nouveau pan qui est en train de se développer. Il s’agit d’aider les gens à faire le vide et à repenser chez eux. L’idée c’est de revoir la manière dont ils consomment et proposer des manières de customiser leur décoration. J’aimerais montrer que via la récup et l’upcycling on peut réellement créer un univers sans obligatoirement passer par du neuf."

Et enfin, si vous êtes de nature bricoleur.euse, vous pouvez également participer à des ateliers DIY. Myriam Zahri vous apprendra à transformer vous-même votre mobilier en meuble de vos rêves. "Je propose deux types d’ateliers DIY. Des ateliers personnalisés qui se font solos pour les personnes qui désirent transformer leur propre meuble, mais aussi des ateliers de groupes (4 personnes maximum) pour apprendre à refaire des petits tabourets vintage ou des chaises métalliques avec des nuances de wax."

Pour suivre ce beau projet, nous vous invitons à vous rendre sur le site officiel de Machao, son compte Instagram ou sa page Facebook.

La boutique est ouverte du jeudi au dimanche et vous pourrez également rencontrer Myriam Zahri au salon "Brussels Design September" qui aura lieu du 13 au 30 septembre prochain.

© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Sur le même sujet

Bicloo a déjà recyclé une tonne de chambres à air… Découvrez leur projet d’upcycling !

Vivre Ici

Upcycling : un fabricant de bières japonais transforme les déchets du brassage en jeans

Recyclage

Articles recommandés pour vous