Quel Temps!

L’Yncubator, une pépinière de jeunes entrepreneurs

Le groupe d’Yncubator

Je vous préviens : le cliché de l’étudiant " en guindaille " ou du jeune complètement perdu quant à son avenir va prendre du plomb dans l’aile… Soyez les bienvenu.e.s à l’Yncubator, l’un des 5 incubateurs étudiants en Wallonie.

Ici c’est bien simple, les étudiants ou les jeunes diplômés n’attendent pas de trouver leur voie dans le marché de l’emploi, ils sont en train de créer leur propre start-up et leur métier de rêve, en parallèle de leurs études.

Jonathan BRADFER
Yncubator

Les incubateurs offrent une structure d’accompagnement aux entrepreneurs en herbe : des coaches, un espace de coworking, des évènements, un réseau,… tout ce qu’il faut pour développer son idée ! Un encadrement bienveillant dans lequel Nastasia, Armand, Louis et Joseph imaginent leurs boissons énergétiques naturelles et belges. Aujourd’hui, ils viennent faire tester les dernières recettes auprès de l’équipe de l’Yncubator à Louvain-la-Neuve : Le problème avec les boissons actuelles, c’est qu’elles sont bourrées de sucre et de produits chimiques. " Nous explique Armand Nagelmackers, co-fondateur de Wonder, " On a étudié notre boisson avec des scientifiques et ils nous expliquent que le sucre est très mauvais pour la concentration, notamment des étudiants en blocus, l’un de nos publics-cibles. Aujourd’hui, notre boisson a un taux de 2% ou de 4% de sucre selon les recettes, ce qui est vraiment novateur ! "

Meubles Kagü

Et dans cette fourmilière, on découvre dans une autre salle une séance de coaching avec un autre projet récent, les meubles Kagü imaginés par Théo. Théo apporte à sa coach le tout premier prototype :" J’avais envie de créer des meubles vraiment très pratiques et esthétiques qui sont modulables et personnalisables selon les envies. " explique Théo de le Court, " C’est mon projet et ce n’est pas évident de le développer en parallèle de mes études. J’ai de la chance d’être suivi ici par ma coach pour avancer pas à pas ! "

Avec lui, Françoise Lombaerde, l’une des coachs de l’Yncubator : " Tout le monde vient avec son idée et avec la conviction d’être le premier sur le marché. Alors, je les questionne, je les encourage à s’ouvrir, à explorer le marché, à rencontrer des clients potentiels et enfin je les aide à structurer leur démarche pour avancer étape par étape !

Au même moment, nous découvrons un autre coaching à l’incubateur. Gauthier vient faire le point sur son projet qui est développé et déjà sur le marché : " J’ai créé Nolla, des déodorants naturels. J’avais envie de proposer des produits agréables à utiliser pour que les gens aient envie de passer à un produit plus écologique plutôt que d’être freinés car le produit n’est pas pratique à utiliser "

Gauthier Bodart est très fier de faire partie " des bébés " de l’Yncubator : " Être entrepreneur, c’est se poser énormément de questions, le fait d’être bien entouré par d’autres entrepreneurs et des coachs permet d’y répondre efficacement. Ici, c’est très très stimulant pour développer son entreprise ! "

En quelques années, l’Yncubator s’est fait une belle réputation sur le campus. Plus de 300 étudiants-entrepreneurs sont venus développer leur idée ici. " On a à environ 25% de projets qui ont été créés et commercialisés d’une manière ou d’une autre sur le marché. ", nous confie Sophie Peu, manager de l’Yncubator. " Un quart ce n’est pas mal du tout car l’objectif premier pour eux c’est d’être étudiant et ensuite l’entrepreneur vient se greffer là-dessus. Nous, on s’assure que les deux activités fonctionnent en parallèle "

En nous baladant dans l’espace co-working, nous rencontrons également Mériem Jerbi, une ancienne de l’incubateur. Elle nous présente sa société Deformup qui, comme beaucoup de projets aujourd’hui, veut avoir un impact positif sur la société et la planète : " Mon idée c’est de récupérer des objets destinés à être jetés et les transformer en différents objets de décoration et arts de la table. Comme réaliser des verres à partir de bouteilles de vin coupées et poncées artisanalement ops encore des bougies à partir de reste de cierges d’église récupérés dans le Brabant Wallon "

Depuis 6 ans, l’Incubateur a vu naître près de 50 start-up… Des jeunes bien décidés à s’engager pour la planète !

Articles recommandés pour vous