Premier League - Football

Lukaku : "Être classé parmi les tops-attaquants"

Romelu Lukaku

"Si on prends les purs numéro 9, la catégorie des Cavani, Ibrahimovic, van Persie, Suarez, Lewandowski, j’espère en faire partie d’ici deux ans, explique Romelu Lukaku dans un long entretien accordé à Sport/Foot Magazine. Je regarde leurs mouvements. J’apprécie la présence d’Ibrahimovic, le contrôle de balle et la frappe du gauche de van Persie, la frappe pied droit de Cavani, les mouvements de Lewandowski et les slaloms de Suarez."

"J’ai toujours dit qu’à 21 ans, je voulais être classé parmi les tops-attaquants. Je suis sur le bon chemin. Je suis plus intelligent, plus efficace dans mes actions, mes passes et mes un contre un, continue le buteur des Toffees. Il faut que je domine le match plus longtemps. Parfois, on me voit 60 minutes ou l’inverse, on ne me voit pas et puis je profite de la fatigue des défenseurs pendant la dernière demi-heure. Je voudrais être présent de la 1ère à la 90ème minute. "

"Il faut avoir cette arrogance sportive"

Romelu Lukaku avec les Diables Rouges

Si les choses se sont arrangées pour Lukaku en club depuis ses passages à West Bromwich et à Everton, cela n’a pas toujours été le cas chez les Diables Rouges où l’ancien Anderlechtois est confronté à la rude concurrence de Christian Benteke qui lui est souvent préféré par Marc Wilmots grâce à ses capacités de conservation du ballon.

"Moi je suis un buteur. Je cherche toujours à être face au but. Je ne suis pas un pivot, prévient le 5ème meilleur buteur de Premier League cette saison avec 8 buts. Si je joue comme cela, je perds 80% de mes capacités qui reposent principalement sur la vitesse et la recherche de la profondeur."

"Mon but est d’être titulaire maintenant, au début et à la fin de la Coupe du Monde. Et pas seulement en 2014 mais aussi à l’Euro 2016, aux Mondial 2018 et 2022, … "

Romelu Lukaku n’a jamais caché ses ambitions et souhaite les partager avec ces coéquipiers en vue du Mondial 2014 au Brésil.

"Il ne faut pas se cacher. Nous avons des joueurs à Chelsea, à l’Atlético Madrid, à Manchester United et City, à Tottenham, à Naples, à Arsenal, au Bayern, au Zénit, … Et on a deux attaquants qui font la misère en Angleterre. Il faut avoir peur de qui ?"

"Il faut réaliser le potentiel qu’on a. Il faut avoir cette arrogance sportive" conclut Romelu Lukaku qui se voit bien atteindre les demi-finales cet été.

G.Mahieu