L’UE propose des normes pour développer les obligations vertes

Un homme marche à côté d’une éolienne sur l’île grecque de Tilos, le 22 juin 2021

La Commission européenne a proposé mardi des mesures pour rendre le secteur financier plus respectueux de l’environnement, notamment en créant des normes pour l’émission d’obligations "vertes" qu’entreprises et Etats seraient encouragés à respecter, mais le projet est jugé trop vague par des ONG et parlementaires écologistes.

Les investisseurs européens témoignent d’un vaste appétit pour la "dette verte", destinée à financer des infrastructures d’énergies renouvelables, des transports faiblement carbonés, ou des logements bien isolés… Cependant l’UE ne dispose pas encore de normes communes pour mesurer le caractère écologique des projets.

Le "standard européen pour les obligations vertes" que recommande Bruxelles constituerait "un étalon-or sur le marché, en répondant au besoin pour les investisseurs d’avoir un outil fiable et rigoureux", a souligné la commissaire aux Services financiers, Mairead McGuinness.

Un standard européen

Ainsi, les émetteurs, y compris en-dehors de l’UE, pourraient se référer à ce standard européen, qui permettrait aussi aux acheteurs des obligations de "vérifier facilement que leurs investissements respectent des exigences strictes" en matière de développement durable et de les "protéger contre le + greenwashing + ", fait valoir l’exécutif européen.

Avec pour objectif d’obliger les autres standards existants sur les marchés à se comparer au standard européen, voire à s’aligner avec lui, souligne la Commission, dont la proposition sera débattue par les eurodéputés et les Etats membres.