Livrés à domicile (2014/8) - Michèle Halberstadt

Livrés à domicile
24 mars 2014 à 21:50Temps de lecture1 min
Par rtbf
Cette semaine, les caméras de « Livr(é)s à domicile » sont à Bruxelles, chez Stéphanie d'Ursel. Elle accueille Michèle Halberstadt pour Mon amie américaine, paru chez Albin Michel. Les chroniqueurs de la semaine, Michel Dufranne et Gorian Delpâture lui feront part de leur coup de coeur respectif. Quant à la Figure Imposée, ce sera le dernier roman de Jonathan Coe, Expo 58, publié en français chez Gallimard. Michèle Halberstadt commence sa carrière comme journaliste de radio avant de se tourner de plus en plus vers le cinéma. Elle devient rédactrice en chef du magazine Première au milieu des années 80 puis fonde une société de production et de distribution cinématographique quelques années plus tard. Depuis vingt ans, cette productrice revient régulièrement en librairie avec des romans à la plume sensible et personnelle. Mon amie américaine raconte l'amitié à travers l'absence. La narratrice écrit une longue lettre à sa meilleure amie, dans le coma à l'autre bout de la planète. De cette correspondance à sens unique, elle tire une magnifique réflexion sur l'amitié, sur le courage d'aimer dans l'épreuve, et sur l'espérance de faire reculer la mort. Jonathan Coe, l'un des meilleurs écrivains britanniques actuels, s'invite en Belgique avec Expo 58, un roman dont le titre ne trompe pas sur la marchandise. Ayant bénéficié d'une résidence chez nous grâce au Fonds des Lettres Flamandes, Coe s'est penché sur un personnage assez moyen qui se voit confier la gestion du Britannica, le pub installé par le Royaume-Uni au milieu de la grande expo. Six mois en Belgique, dans un contexte à la fois très festif et très paranoïaque, guerre froide oblige. Un vrai-faux roman d'espionnage.

Articles recommandés pour vous