C'est vous qui le dites

Limiter le chauffage, la nourriture ou l’électricité, ça vous arrive aussi ?

18 mars 2022 à 10:37Temps de lecture2 min
Par C'est vous qui le dites

C’est une interview qui va laisser des traces ; celle du patron de la FGTB, Thierry Bodson, qui explique recevoir des témoignages de travailleurs qui essaient de ne plus allumer la lumière et le chauffage en rentrant chez eux, qui ne parviennent plus à boucler les fins de mois. Des parents qui se privent de nourriture devant leur enfant lors du repas du soir parce qu’ils n’ont plus assez pour la payer. "On est dans un contexte explosif" précise Thierry Bodson avec "des gens qui paient pour aller travailler".

Limiter le chauffage, la nourriture ou l’électricité, ça vous arrive aussi ? Cest la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Aitor Diago – Getty Images

"Une accélération du mouvement à cause de l’augmentation du prix du carburant"

Thierry Bodson, président de la FGTB, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Au départ, les témoignages venaient de personnes qui ne savaient pas payer leurs factures. Maintenant, les gens n’allument plus le chauffage et ne savent plus se nourrir en fin de mois. Il y a une accélération du mouvement à cause de l’augmentation du prix du carburant. Beaucoup de travailleurs ont besoin de la voiture pour aller travailler. Prenons l’exemple des travailleurs en Titres-Services qui vont d’un ménage à l’autre. Ça leur revient en moyenne à 300 km sur la semaine avec une indemnité de 34 euros, alors qu’il faudrait 50 euros pour 300 km. Il faut un remboursement des frais de déplacement à 100%."

by vesi_127 – Getty Images

"Ma propriétaire menace de couper le chauffage"

Du côté d’Ans, Yves-Henri nous raconte sa situation : "Je suis pensionné et je n’arrive plus à vivre. Quand je regarde ce que j’ai dans le frigo, je n’ose pas manger et je garde pour plus tard. Je ne sais plus payer la pension alimentaire de ma fille qui est de 50 euros, mon loyer est passé de 530 à plus de 800 euros et la propriétaire menace de couper le chauffage. Il y a plusieurs soirs où je fais l’impasse sur le repas et les soins de santé, je les ai oubliés."

2021 Yiu Yu Hoi – Getty Images

"Mes médicaments doivent passer à la trappe"

Le débat se termine avec Benjamin à Estinnes-au-Mont : "Je dois faire attention à mes dépenses au niveau de l’alimentation et aux soins de santé. J’ai un traitement médicamenteux conséquent, mais ces médicaments doivent passer à la trappe. Il faut que le gouvernement prenne en compte de ce que vivent les Belges au quotidien."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Prix de l’énergie : voici les conditions pour recevoir le chèque de 200 euros du fédéral pour payer son mazout de chauffage

Prix de l'énergie

Le service militaire, ça manque ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous