Monde

Les victimes du groupe terroriste Etat islamique en 2015

Daesh a déjà frappé huit fois cette année, surtout au Moyen-Orient
19 nov. 2015 à 16:55 - mise à jour 19 nov. 2015 à 16:55Temps de lecture1 min
Par Adeline Louvigny

Ces dix derniers mois, le groupe terroriste Etat islamique a revendiqué près de huit attentats, pour la plupart au Moyen-Orient. En tout, 738 personnes sont mortes sous les bombes ou les balles de djihadistes liés au groupe terroriste sunnite, sans compter les victimes de la guerre en Irak et en Syrie.

Loading...

Deux modes opératoires sont privilégiés : l'utilisation d'explosifs (attentat-suicide, points rouges sur la carte, ou bombes, points bleus) et la fusillade (points verts). Daesh semble favoriser les lieux touristiques, les endroits qui feront le plus de morts civils, et les mosquées chiites. Les attaques sont souvent groupées dans le temps:

  • les attaques du musée Bardo et d'une mosquée chiite au Yémen se sont déroulées à deux jours d'intervalle, respectivement les 18 et 20 mars
  • la fusillade de l'hôtel touristique de Port el-Kantaoui et l'attentat-suicide dans une mosquée chiite de Koweït City ont toutes les deux eu lieu le 26 juin
  • la veille des attentats de Paris, un double attentat-suicide frappait la capitale du Liban

La coalition internationale et les chiites dans le viseur

Le groupe terroriste vise des groupes religieux qui ne prônent pas un "islam pur" (principalement les chiites), et plus récemment des Etats qui se mettent en travers de leur chemin dans leurs conquêtes territoriales en Syrie et en Irak.

  • A Beyrouth, l'attentat a eu lieu dans un fief du Hezbollah libanais, chiite de surcroit et qui se bat au côté de Bachar al-Assad en Syrie. Un mois auparavant, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait réaffirmé l'implication du groupe armé en Syrie, parlant d'"une bataille essentielle et décisive".
  • Dans un communiqué, le groupe Etat islamique a expliqué qu'il voulait faire exploser un avion d'un pays membre de la coalition internationale qui bombarde leurs positions en Syrie et en Irak. Mais ils ont changé leur cible après que la Russie ait apporté son aide au régime syrien.
  • Via leurs attentats du 13 novembre, Daesh a voulu punir la France pour son intervention militaire en Syrie. Mais ils ont aussi déclaré que leur but était de tuer des " des centaines d’idolâtres dans une fête de perversité", en référence au Bataclan.