RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Les travailleuses "titres-services" de la ville de Hannut changent d'employeur

Les travailleuses "titres-services" de la ville de Hannut changent d'employeur (photo d'illustration)
04 sept. 2015 à 08:34Temps de lecture1 min
Par François Braibant

Le service était déficitaire. 80 000 euros de pertes par an et en cumulé, le déficit atteint 230 000 euros. Le remboursement par titre-service était devenu insuffisant.

Les 43 travailleuses vont donc passer sous statut privé chez Flex-Point. Le bourgmestre ff de Hannut, Manu Douette: "Nous avions créé en 2004 au niveau de la ville un service "titres-services". Les travailleuses étaient engagées par l'administration communale. Depuis maintenant quelques années, ce service est en déficit de plus ou moins 80 000 euros par an. Nous avons ici trouvé en interne des solutions pour limiter ce déficit. Malheureusement, puisque les personnes sont engagées dans le secteur public, les normes salariales sont trop pesantes pour nous. Nous avons préféré maintenir l'emploi et transférer le service vers une société qui va reprendre l'ensemble de l'activité, et clients et travailleuses".

Le cas n'est pas unique. Nathalie Garcia, présidente d'Unitis, la fédération Wallonne des titres-services: "De nombreuses entités communales, CPAS, se rendent compte au bout de plusieurs années déficitaires que le système titres-services ne reviendra jamais à des normes de bénéfice positif. Et dès lors, il contacte différentes sociétés pour trouver une société repreneuse du secteur privé qui peut accueillir leurs travailleuses pour qu'elles puissent se retrouver avec un nouvel employeur".

Pour les travailleuses, le salaire du privé est moins intéressant, mais il est compensé, explique le bourgmestre, par les avantages supplémentaires. Deux syndicats ont signé l'accord. La CSC s'y est opposée.

Articles recommandés pour vous