Actualités locales

Les trains à l’arrêt pendant 1 mois entre Braine-le-Comte et Hal suite à un grand chantier

02 août 2022 à 04:30Temps de lecture2 min
Par Julien Malpas

Attention si vous devez prendre le train entre Mons et Bruxelles. Depuis ce samedi 29 juillet, la ligne est à l’arrêt entre Braine-le-Comte et Hal, dans les deux sens ! En cause un grand chantier de rénovation qui doit durer jusqu’au 29 août. Conséquence : plus aucun train ne circule sur les 15km de ce tronçon. Les usagers doivent donc se rabattre sur des bus de remplacements déployés pour l’occasion, ou bien utiliser des déviations par d’autres lignes de la région. Dans les deux cas, il faut prévoir un temps de trajet rallongé.

Ce grand chantier est estimé à 11 millions d’euros. Il vise à rénover les infrastructures jugées vieillissantes de cette ligne 96. Concrètement : 25.000 traverses seront remplacées sur une distance totale de 20km (2x 10 km), les rails et le ballast (lit de cailloux qui sert d’amortisseur) seront renouvelés sur plus d’1km à hauteur des gares d’Hennuyères et de Tubize, la signalisation sera également modernisée, tout comme les installations électriques (principalement des caténaires).

Mais ce n’est pas tout, les équipes d’Infrabel s’occupent également de construire des murs de soutènements et d’entretenir 6 ponts et tunnels (3 situés à Braine-le-Comte, et 3 situés à Tubize). Ces ouvrages sont victimes d’infiltrations d’eau. Sans réparations, leurs structures pourraient être touchées. Il faut donc creuser environ 1.500m³ de terre pour renouveler les chappes d’étanchéités. Une fois terminés, ces travaux permettront de prolonger la durée de vie de ces "ouvrages d’arts" d’au moins 50 ans.

Cet immense trou, creusé au niveau de la "Rue de la gare" à Hennuyère, vise à renouveler la chape d’étanchéité, pour traiter des infiltrations d’eau.
Cet immense trou, creusé au niveau de la "Rue de la gare" à Hennuyère, vise à renouveler la chape d’étanchéité, pour traiter des infiltrations d’eau. J.M.

Tous ces travaux ont été regroupés, pour être effectués au même moment. Une logique de "massification des travaux" menée depuis plusieurs années par Infrabel. Comme l’explique leur porte-parole, Frédéric Sacré : "puisqu’on ne peut pas éviter de coupure de la ligne pour effectuer ce chantier, on essaie d’effectuer le plus de travaux possible au même moment. Nous pourrions également effectuer les travaux sur une seule voie, et laisser la 2ème en circulation. Mais cette coupure totale permet non seulement de sécuriser le chantier pour nos ouvriers, mais aussi de travailler plus vite, et donc de réduire la durée des perturbations". Le choix du mois d’août n’est pas anodin non plus, puisqu’il s’agit d’un mois de vacances, où les usagers sont moins nombreux.

Des bus de remplacement

Le chantier devrait prendre fin le lundi 29 août à l’aube. Avec tout de même quelques exceptions. Les 25 et 26 août, les trains circuleront à nouveau, mais avec encore quelques adaptations.

En attendant, pour les navetteurs concernés par ces travaux, la SNCB déploie des bus entre Braine-le-Comte et Hal. Les horaires de ces navettes sont à retrouver sur le site de la SNCB. Mais attention, il faut tout de même compter sur un rallongement du temps de trajet. Pour certains passagers, principalement ceux qui effectuent un trajet plus long (par exemple entre Bruxelles et Mons), il sera même parfois plus rapide de passer par les gares d’Ath, ou de Charleroi, avec le même ticket ou le même abonnement. Pensez donc à planifier votre trajet à l’avance via le site ou l’application de la SNCB.

Un arrêt de bus temporaire a notamment été installé à quelques mètres de la gare d’Hennuyère.
Un arrêt de bus temporaire a notamment été installé à quelques mètres de la gare d’Hennuyère. J.M.

Sur le même sujet

Davantage de trains vers la Côte en ce week-end du 15 août

Mobilité

Articles recommandés pour vous