Environnement

Les Tardigrades seront-ils les premiers astronautes pour un voyage interstellaire ?

Les tardigrades, ces bestioles cauchemardesques, seraient capables de survivre à un voyage interstellaire, faisant d'eux de très bons candidats astronautes.

Déjà emmenés dans l’espace sur l’ISS pour être étudiés en raison de leur capacité de résistance incroyable, les tardigrades seront peut-être les premiers voyageurs interstellaires.

Si les missions de la Nasa pour la Lune passionnent un grand nombre de personnes et ont pignon sur rue dans les médias, il existe d’autres missions et études, un peu moins glamour qui passent souvent sous les radars du grand public. La Nasa, l’Agence spatiale européenne (ESA), la JAXA, la Chine et la Russie travaillent ensemble sur différents programmes d’études dont les missions interstellaires (qu’on ne risque pas de voir avant bien longtemps).

L’étude est pour l’instant théorique mais la science aime prendre de l’avance sur son temps et préparer aujourd’hui les programmes de demain. C’est dans cette optique que l’Université de Californie a sorti une étude qui sera publiée dans le numéro de janvier 2022 d’Acta Astronautica. Ils affirment que des missions interstellaires pourraient être menées dans un "proche" avenir avec des tardigrades comme équipage plutôt que des hommes.

Les recherches pour trouver une source d’énergie qui puisse permettre d’atteindre l’espace interstellaire, au-delà de 100 unités astronomiques (une unité astronomique équivalant à 150 millions de kilomètres), comme l’explique Numerama, sont en cours et "proches" de la découverte unique qui permettrait des voyages de recherches incroyables.

Des tardigrades astronautes ?

STEVE GSCHMEISSNER/SCIENCE PHOTO LIBRARY

Stephen Lantin, un doctorant de l’Université de Floride et un chercheur diplômé en technologie spatiale de la Nasa, auteur principal de cette étude explique à Universe Today par e-mail : "Parce qu’il faut moins de temps pour atteindre l’espace interstellaire à l’aide de voiles laser, […] des charges utiles biologiques vivantes, peuvent être envoyées dans l’espace interstellaire pour la première fois. Cela permet de répondre à de nouvelles questions de recherche. Comment les organismes vivants se comportent-ils dans l’environnement de rayonnement unique présent dans l’espace interstellaire ?"

L’équipe a donc étudié la possibilité d’envoyer des tardigrades, ces créatures robustes sont minuscules, mesurent 0,5 mm de long et ont huit pieds avec des griffes et des ventouses. "Ils peuvent généralement être trouvés dans la mousse et les lichens, où ils se nourrissent de cellules végétales, d’algues et de petits invertébrés, mais peuvent être trouvés dans n’importe quelle biosphère de la planète – des sommets des montagnes et des calottes glaciaires aux forêts tropicales humides et aux tranchées sous-marines."

Maintenant qu’on a fait connaissance, voici les raisons spécifiques pour lesquelles ces bestioles seraient de très bons astronautes : leur résilience aux températures extrêmes, aux pressions extrêmes, aux radiations, à la déshydratation, à la famine et même au quasi-vide de l’espace.

Comme l’explique Universe Today : "Plusieurs tests ont été menés où des tardigrades ont été transportés dans l’espace et exposés à une chaleur et un froid extrême, au rayonnement solaire et même au vide de l’espace. Dans tous les cas, les tardigrades ont enduré des conditions auxquelles d’autres organismes n’auraient pas survécu. Ils ont même réussi à produire une descendance saine."

Reste à savoir quand la technologie suivra les rêves des scientifiques…

Sur le même sujet

Y aura-t-il bientôt des anneaux autour de la Terre à cause des débris spatiaux ?

Environnement

La face cachée de Pluton révélée grâce à New Horizons

Environnement

Articles recommandés pour vous