Les syndicats du transport belges ouvrent un bureau permanent en Roumanie

Un camionneur lors d'une manifestation à Bucarest, le 15 septembre 2016.
10 oct. 2017 à 12:16Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Belga

Les syndicats du transport belges, confrontés depuis des années au dumping social dans le secteur, ont ouvert un bureau permanent en Roumanie, annonce mardi le syndicat socialiste UBT-FGTB. De cette manière, ces organisations espèrent pouvoir lutter plus efficacement contre cette pratique et le recours important à des chauffeurs roumains. "Il s'agit d'une primeur. Pour la première fois, des syndicats occidentaux auront un point de contact direct dans un pays d'Europe de l'Est", explique John Reynaert, secrétaire fédéral adjoint de l'organisation socialiste.

L'UBT-FGTB collabore depuis de nombreuses années avec son pendant roumain SLT. Ensemble avec la CSC Transcom, des syndicats suédois et danois et la Fédération européenne des travailleurs du transport (ETF), elle va soutenir financièrement et logistiquement l'organisation roumaine.

Trois personnes y travailleront pour SLT, explique John Reynaert. "Pour le moment, nous soutenons encore financièrement le bureau mais le but est qu'il devienne indépendant à terme", poursuit le secrétaire fédéral adjoint. Le syndicat roumain dispose par ailleurs d'un bureau à Bucarest.

D'après l'UBT-FGTB, "des dizaines de milliers de chauffeurs roumains parcourent actuellement nos routes pour le compte de transporteurs ouest-européens qui ont créé quelque part en Europe orientale une firme (boîte aux lettres). Ces chauffeurs sont contraints de travailler et de vivre comme des nomades dans la cabine de leur camion pour un salaire de misère", fustige le syndicat socialiste.