Economie

Les soldes se terminent ce week-end, avec un chiffre d’affaires "équivalent, voire un peu supérieur à 2021"

L'invité dans l'actu - Christophe Wambersie, secrétaire général du SNI

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

29 juil. 2022 à 13:16Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck sur base de l'Invité dans l'Actu de Sophie Brems

- 30%, – 50% voire – 70%… les soldes d’été se terminent demain. L’occasion de dresser un premier bilan. La baisse du pouvoir d’achat et les fortes chaleurs ont-ils refroidi les ardeurs des acheteurs ? Les soldes représentent-ils encore le temps des bonnes affaires pour les acheteurs et les commerçants ?

Selon Christophe Wambersie, secrétaire générale du SNI – le syndicat des indépendants -, la baisse du pouvoir d’achat n’a pas freiné les consommateurs. "Le chiffre d’affaires est équivalent, voire un peu supérieur au chiffre de 2021. Donc c’est une bonne nouvelle. Les soldes se sont relativement bien passés et pour 30% d’entre eux, ils ont même rejoint le chiffre d’affaires de 2019, c’est-à-dire d’avant la crise Covid."

Mais la hausse du coût de la vie ne touche pas que les acheteurs. Les commerçants voient aussi leurs factures augmenter. "Le commerçant est concerné à la fois par l’indexation et l’inflation de l’ensemble des coûts – notamment des coûts énergétiques, importants dans les commerces. D’où la nécessité absolue d’avoir des soldes qui puissent remplir leur rôle et donc de ramener de la trésorerie pour le financement des saisons suivantes", note Christophe Wambersie.

Les commerçants ressortent donc satisfaits des soldes et poussent "un ouf de satisfaction sur 2021", comme l’explique le secrétaire général du SNI. Néanmoins, la vigilance est de mise. "Ils restent relativement prudents pour le semestre à venir. Parce que l’on craint que durant la période dite 'normale' d’achat, le consommateur n’ait tendance à thésauriser par peur de l’augmentation des prix. Et donc d’avancer étape par étape, solde par solde."

Des promotions toute l’année

Alors qu’il y a des promotions toute l’année, cette période de solde a-t-elle encore un sens ? Doit-elle être maintenue ?

Selon Christophe Wambersie, il s’agit de deux choses différentes. "D’abord lorsqu’il y a des promotions, vous ne connaissez pas vraiment le prix initial et donc le prix soldé ou l’affaire. Pour les commerçants indépendants, c’est indispensable parce que ça permet d’évacuer le solde de stock qui n’a pas été vendu pour pouvoir réinvestir dans les séries suivantes."

Plus de 30-35% du chiffre d’affaires se font durant les soldes

En outre, les soldes représentent selon lui un moment fort, attendu par les consommateurs. Le SNI est donc favorable au maintien de cette tradition. "Plus de 30-35% du chiffre d’affaires se font durant les soldes."

"C’est dans les mœurs culturelles des Belges", conclut le secrétaire général du SNI.

Sur le même sujet

L'Inspection économique a renforcé ses contrôles durant les soldes d'été, les infractions en recul

Economie

Premier jour des soldes d’été : record battu avec 12,8 millions de transactions électroniques

Economie

Articles recommandés pour vous