Monde

Les socialistes français fustigent un "boycott" de Hollande par Merkel

03 mars 2012 à 23:26Temps de lecture1 min
Par Belga News
"Angela Merkel en fait trop ! ", a déclaré dans un communiqué l'un des secrétaires nationaux du parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis. Il commentait une information du magazine allemand Der Spiegel à paraître lundi selon laquelle Mme Merkel et ses homologues italien, Mario Monti, espagnol, Mariano Rajoy, et britannique, David Cameron, se sont entendus pour refuser de recevoir M. Hollande. "Ce boycott est à la fois peu amical, peu acceptable et peu rentable sur le plan électoral. Car l'hostilité de la chancellerie a peu de chance de trouver un écho positif chez nos compatriotes. Elle prend d'ailleurs un risque inconsidéré", écrit le responsable socialiste. Et M. Cambadélis de s'interroger: "Aurait-elle peur que l'élection de François Hollande perturbe son obsession austéritaire ? En tous cas, Madame Merkel en fait trop en voulant dresser un mur contre le leader de la gauche française, car il sera demain peut être le Président de la France", conclut-il. D'après Der Spiegel, les dirigeants conservateurs européens sont "scandalisés" par l'intention déclarée du candidat socialiste de renégocier s'il est élu le pacte fiscal, une pièce centrale du sauvetage de la zone euro. Le 6 février, Mme Merkel a apporté son soutien au président français Nicolas Sarkozy, candidat à sa réélection. M. Hollande a demandé à être reçu par Mme Merkel, qui a refusé de dire si elle recevrait à Berlin le rival socialiste de M. Sarkozy. L'élection présidentielle française se tient le 22 avril et le 6 mai. (COC)
Belga