RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Les services secrets britanniques recrutent des pirates informatiques

Le siège des services secrets britanniques à Londres
02 déc. 2011 à 06:21Temps de lecture1 min
Par Céline Biourge
Si ce n'est pas la première fois que les services secrets britanniques recrutent parmi le public via leur site internet, ils n'avaient jamais lancé un concours de recrutement avec épreuve accessible au public. 

Leur branche de contre-espionnage recherche environ 35 craqueurs de code, un job qui ne demande ni le charme ni la dextérité de James Bond mais plutôt, le cerveau d'Enstein. 

Le site internet pour tenter sa chance, s'appelle "canyoucrackit"; on y retrouve un écran sur lequel figurent 320 chiffres et lettres sans relation apparente entre eux. Il faut en sortir un mot et le soumettre d'ici le 11 décembre. Le craquage de code du futur, c'est bien sûr l'espionnage et le contre-espionnage des ordinateurs et d'internet. 

Ce que le Gouvernement cherche officiellement du moins, ce sont des personnes capables d'enrayer les cyber-attaques. Environ 600 auraient affecté ces mois derniers, les ordinateurs les plus importants du pays. Le code est-il difficile à craquer, peut-être pas autant qu'il n'y paraît puisque plusieurs membres du public, ont donné la juste réponse dans les quelques heures suivant la publication de l'épreuve. 

Si rien n'empêche les étrangers d'essayer,  sachez toutefois que seul un passeport britannique permet d'obtenir la récompense. Il faut aussi ne jamais avoir piraté illégalement un ordinateur, une condition qui va certainement priver les services secrets britanniques des meilleurs éléments.


C.B. avec Florence Bellone  

Articles recommandés pour vous