RTBFPasser au contenu
Rechercher

Chroniques

Les services de renseignements belges sont-ils à la hauteur ?

Les services de renseignements belges sont-ils à la hauteur ?
28 avr. 2016 à 07:54Temps de lecture1 min
Par Bertrand Henne

Nos services ne savaient rien ou presque des frères Abdeslam. Ils en savaient beaucoup, par contre, sur Mohammed Abrini mais ces informations n’ont pas été utiles puisqu'elles ont été peu et mal transmises vers le parquet fédéral.

Le constat est là : toute notre intelligence du renseignement est éparpillée. Soit personne ne savait; soit quelqu’un savait mais n’a pas pu exploiter ses informations.

On l’a vu aussi en France lors des attentats de Charlie Hebdo, les auteurs étaient fichés, mais les signaux de leur passage à l’acte n’ont pas été détecté. Ce qui veut dire que ce n’est pas tellement une question de manque d’information, mais de capacité de traitement et d’analyse. Le Comité R le souligne aussi chez nous : le manque de personnel, le manque de procédure d’encodage et le manque de méthode de classement de l’information.

Et puis, problème particulier à la Belgique : les services sont éclatés. Beaucoup de gens font du renseignement en Belgique. Peut-être même trop. Il y a le renseignement militaire, le renseignement civil, la sureté de l’État. Mais d’autres services s’y collent indirectement aussi, au sein de l’OCAM, par exemple, l’organisation pour l’analyse de la menace et au sein de la police. Et tous ces services vivent plus ou moins dans la méfiance de l’autre.

Enfin il y a un dernier problème, souvent mésestimé. Le renseignement c’est aussi un élément d’influence de politique étrangère. On reçoit des informations d’autres pays, parce qu’on en donne. Or la Belgique, n’a plus ou presque de renseignement extérieur. L’armée qui disposait d’un trésor d’information en Afrique centrale à délaissé le terrain. C’est un désinvestissement, un choix politique de très long terme. Celui d’un État sans prétention, un État qui assume de moins en moins d’être un état.

Articles recommandés pour vous