Belgique

Les pompiers vont-ils disparaître au profit d'un nouveau corps?

Les pompiers vont-ils disparaître au profit d'un nouveau corps?
05 mars 2013 à 08:57 - mise à jour 05 mars 2013 à 09:09Temps de lecture1 min
Par Céline Biourge

Parmi les pistes avancées pour sa réalisation de la réforme, il y a l'intégration des agents de la protection civile dans les corps de pompiers. Les discussions vont désormais beaucoup plus loin : l'idée est de créer tout simplement un nouveau corps qui rassemblerait les 17 000 pompiers belges et les 1000 agents de la protection civile sous un nouveau nom, encore à déterminer.

"Les deux services, d'un côté pompiers et protection civile, fusionneraient vers une sécurité civile intégrée, tout en gardant des missions spécifiques pour la protection civile et qui deviendraient des missions qui seraient réparties à travers les zones", explique Jean Paul Filbiche porte parole des trois syndicats de la Protection civile.
 
L'une principales difficultés à résoudre dans cette opération, c'est justement de déterminer quoi faire des missions que la protection civile assure auprès de la police. Il y a aussi les questions d'équivalence salariale et de formation : "On parle d'un statut unique de toutes les zones et donc il faudrait alors pouvoir à ce moment-là, discuter des échelles barémiques, les équivalences de formation surtout, les équivalences de grades", ajoute-t-il.
 
Et là c'est encore le flou déplorent les syndicats qui se méfient d'un projet que la ministre veut faire adopter rapidement, quitte à en préciser les modalités par la suite. Une hâte soudaine qui s'explique par la difficulté à obtenir l'argent nécessaire à cette réforme dans le budget fédéral qui est en discussion actuellement. Sans ce budget, la réforme pourrait bien être oubliée pour longtemps : 2014, année électorale oblige.  
 
 
Th. Vangulick 

Sur le même sujet

La réforme des services d'incendie avance, mais lentement

Belgique

Faudra-t-il recommencer le recrutement des pompiers à Bruxelles?

Regions