Monde Amérique centrale

Les indigènes mexicains commémoraient les 500 ans de la chute de l’Empire aztèque

14 août 2021 à 13:14Temps de lecture2 min
Par RTBF avec Agences

Il y a 500 ans, l’empire Aztèque s’inclinait face à l’envahisseur espagnol. Les cérémonies officielles ont lieu ce jeudi et vendredi. Venus des quatre coins du Mexique, des indigènes ont célébré leur histoire.

Les festivités ont débuté ce jeudi. Des indigènes de différentes régions du Mexique se sont rassemblés sur le Zócalo, la principale place de Mexico, pour commémorer les 500 ans de la résistance aztèque à la "conquista" espagnole de l’empire aztèque, à la veille des cérémonies officielles.

Ce vendredi 13 août, le calendrier officiel commémore la "chute" de Mexico-Tenochtitlan, capitale de l’empire des Aztèques, mais plusieurs centaines d’indigènes, le corps couvert de plumes et ornements traditionnels, ont choisi de célébrer jeudi le dernier jour où leurs ancêtres ont exercé leur souveraineté.

AFP

"Nous venons montrer qu’en tant que Mexicas (ou Aztèques), nous sommes toujours debout […] nous continuons en tant que Mexicas à défendre notre patrimoine culturel", a déclaré à l’AFP Tomás Serrano, justifiant la faible affluence à cette commémoration par la pandémie.

Le 12 août 1521, "nous étions sur le pied de guerre parce que nous défendions ce qui était à nous, parce que nous étions encore un peuple libre et souverain, parce que nous n’étions pas encore sous le joug espagnol", lance Aracely Granados, émue aux larmes.

Nous avons été réduits en esclavage, notre calvaire a commencé, notre esclavage a commencé

Pour cette indigène chichimeca, les Aztèques n’ont pas été vaincus, et n’ont déposé les armes il y a 500 ans que pour éviter l'"extermination" de leur peuple.

Ce jour-là, "nous avons été réduits en esclavage, notre calvaire a commencé, notre esclavage a commencé", ajoute-t-elle.

La maquette monumentale du Templo Mayor

Les commémorations officielles du dernier jour de l’empire aztèque ont eu lieu ce vendredi avec l’inauguration d’une maquette monumentale, de 16 mètres de hauteur, du Templo Mayor, qui fut le plus grand temple de l’empire, sur laquelle seront projetées des évocations de l’histoire de cette civilisation.

La conquista, "un échec"

Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador (AMLO) a qualifié vendredi d'"échec retentissant" la conquête du Mexique par les conquistadors espagnols, à l’occasion des 500 ans de la chute de l’empire aztèque.

"Ce désastre, cataclysme, catastrophe, quel que soit le nom que vous voulez lui donner, nous permet de soutenir que la conquête a été un échec retentissant", a déclaré Andrés Manuel Lopez Obrador qui était accompagné de représentants de peuples indigènes du Mexique, du Canada et des États-Unis et de descendants de Moctezuma II, le dernier empereur aztèque.

AFP

Sur le même sujet

Écoutez le son terrifiant d’un sifflet de la mort aztèque

Patrimoine

La conquête du Mexique par les Espagnols a été un "échec retentissant", selon le président mexicain