Regions Flandre

Les chauffeurs de taxi en Flandre auront deux ans de plus pour apprendre le néerlandais

07 juin 2022 à 17:21Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

Les chauffeurs de taxi qui ne maîtrisent pas suffisamment le néerlandais disposeront de deux ans supplémentaires pour atteindre le niveau de langue requis, a décidé le gouvernement flamand. Sans la prolongation de la période de transition, 2600 chauffeurs de taxi, sur 8300, perdraient leur licence dans les prochains mois, a rapporté mardi la ministre régionale de la Mobilité Lydia Peeters (Open Vld).

Depuis le 1er juillet 2020, selon le nouveau décret flamand sur les taxis, les chauffeurs de taxi doivent avoir en poche une licence de chauffeur. L’une des exigences est qu’ils disposent d’une attestation de compétence linguistique.

Il s’agit d’une attestation de niveau de langue B1 (note 2.4). Les chauffeurs devaient être en mesure de la présenter au plus tard deux ans après l’obtention de la licence.

Deux ans supplémentaires

Le gouvernement flamand a à présent décidé de prolonger cette période de transition de deux ans supplémentaire. Le gouvernement a également décidé d’abaisser le niveau de langue exigé de B1 (note 2.4) à B1 (note 2.2).

"Sans aménagement de la réglementation, la carte de conducteur d’environ 2600 conducteurs, sur un total de 8300, serait retirée dans les prochains mois", explique le ministre flamand de la Mobilité et des Travaux publics, Lydia Peeters.

Sur le même sujet

Révélation de liens privilégiés entre Macron et Uber, indignation à gauche

Monde Europe

La Cour constitutionnelle conforte la condamnation d'Uber X pour fraude à la loi

Actualités locales

Articles recommandés pour vous