Cyclisme Mondiaux

Les Belges animent la course, Sagan s'impose et réalise le doublé arc-en-ciel, Boonen 3ème

Mondiaux 2016 : Victoire de Peter Sagan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

15 oct. 2016 à 21:18 - mise à jour 16 oct. 2016 à 13:43Temps de lecture3 min
Par Sylvain Rouquet

Le Slovaque Peter Sagan a conservé le maillot arc-en-ciel de champion du monde de cyclisme, dimanche à Doha, en s'imposant au sprint devant le Britannique Mark Cavendish au terme des 257 kilomètres.

La Belgique a mené un coup de force, très loin de l'arrivée. Mais son premier coureur, Tom Boonen (36 ans depuis ce samedi), n'a pu prendre que la troisième place, onze ans après son titre mondial.

Agé de 26 ans, Sagan a ajouté une nouvelle perle à sa collection qui comprend aussi, pour la seule année 2016, une grande classique, le Tour des Flandres, et le titre européen conquis le mois passé en Bretagne.

Les Belges ont su utiliser le vent pour provoquer la décision à... 177 kilomètres de l'arrivée, à l'occasion d'un changement de cap sur le parcours. Présents à six dans un groupe de moins de 30 coureurs, ils ont condamné de nombreux candidats au titre en cas de sprint massif (Greipel, Kittel, Gaviria, Démare, Bouhanni).

Ce championnat s'est avéré très éprouvant en raison de la chaleur, plus de 36 degrés dans la boucle initiale tracée dans le désert au nord de la capitale. Et aussi à cause du rythme très élevé soutenu par les attaquants jusqu'à l'entrée sur le circuit dessiné sur l'île artificielle The Pearl.

15h38 - Arrivée: Victoire de Sagan

Peter Sagan réalise le doublé en réglant le groupe de tête. Il devance Mark Cavendish et Tom Boonen, 3ème et premier Belge.

15h20 - Dernier tour

On entame le dernier tour. 25 coureurs vont se disputer la victoire, dont 5 Belges.

Loading...

14h45 - Abandon pour Degenkolb et Kittel

La chaleur fait son effet. John Degenkolb et Marcel Kittel abandonnent. Le premier est pris en charge par le staff allemand et s'assied sur le sol, visiblement victime d'un coup de chaud.

14h12 - Altercation entre Degenkolb et Debusschere

Petit compte à régler ou simple frustration? A 67 kilomètres de l'arrivée des championnats du monde de cyclisme, John Degenkolb a aspergé Jens Debusschere avec un bidon. Un geste tout sauf amical de la part de l'Allemand, qui visiblement n'a pas apprécié le travail de sape du Belge, qui joue son rôle d'équipier en tentant de casser l'allure dans le groupe de poursuivants, derrière le groupe de tête où se trouvent 6 Belges.

La discussion s'est poursuivie à l'arrière du groupe, l'Allemand ne démordant pas. Il a fallu l'intervention d'une commissaire de course pour mettre fin à la chaude discussion.

14h05 - 72 kilomètres et 2 minutes d'avance

Les Belges mènent toujours le groupe de tête. L'écart avec le groupe Greipel/Bouhanni est maintenant de 2 minutes.

13h34 - Une grosse partie des coureurs doit s'arrêter

La direction de course est contrainte d'arrêter un grand nombre de coureurs, qui sont en passe d'être rejoints sur le circuit local.

13h27 - Abandon de Caleb Ewan

13h05 - Le groupe de tête entre dans The Pearl

12h40 - Les échappés sont repris

Cela roule fort, les échappés sont repris par le groupe Boonen/Cavendish.

12h30 - Le point sur la course

Derrières les échappés se trouve un groupe d'une trentaine de coureurs, avec 6 Belges: Boonen, Roelandts, Stuyven, Van Avermaet, Naesen et Keukeleire. Les autres coureurs sont: Sagan, Kolar, Blythe, Cavendish, Bonnet, Hayman, Matthews, Bennati, Guarnieri, Nizzolo, Viviani, Leezer, Terpstra, Hagen, Korsaeth, Kristoff et Nielsen.

Grepeil, Démare et Bouhanni sont dans un groupe à 1 minute.

12h16 - Chute de Gaviria et Mezgec

Une chute a lieu dans le deuxième groupe, les principales victimes sont Mezgec et Gaviria, deux outsiders.

Loading...

12h00 - La Belgique montre le bout de son nez, premières bordures

Au virage, qui marque le retour vers Doha, la Belgique se repositionne en tête de peloton. Le vent joue son rôle. L’écart avec les échappés, qui était de 12 minutes, a fondu comme neige au soleil qatari. Il a moins de 7 minutes d'avance.

Dans le peloton, les premières bordures sont déjà actionnées. Le changement de direction fait exploser le peloton en plusieurs groupes. les Belges sont attentifs et à l'avant.

11h43 - le vent est bien présent

Un tourbillon sur la route indique que le vent jouera un rôle lorsque les coureurs reviendront vers Doha.

11h00 - La chaleur est bien présente, d'où l'importance de bien s'hydrater

Loading...

10h26 - L'écart, c'est comme la température: ça grimpe

Le peloton se désintéresse complètement des échappés. Ils ont 10 minutes d'avance à 230 kilomètres de l'arrivée.

10h04 - Une échappée de 7 se met en place

Sept coureurs tentent leur chance. Aucun favori parmi eux, ni d'outsider: Ramirez (Col), Dougall (Afs), Berhane (Eri), Roth (Can), Ait El Abdia (Mar), Lagkoeti (Ukr) et Corella (Mex)

9h58 - Départ

Le peloton est parti pour 257,3 kilomètres. Il fait 36 degrés et le vent approche les 20 km/h.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous