Economie

Les bateliers européens dans les rues de Bruxelles jeudi

Le secteur de la batellerie connaît des difficultés sérieuses, comme les autres activités de tranport.
07 avr. 2013 à 16:08 - mise à jour 07 avr. 2013 à 18:48Temps de lecture1 min
Par Belga News

Les navigateurs des eaux intérieures entendent réclamer une rémunération correcte et dénoncer une réglementation "absurde". Le secteur de la batellerie, comme d'autres, fait face à la crise, relève Pascal Roland, président de Ons Recht/Notre Droit, une association de la batellerie belge, à l'initiative de la manifestation, soutenue par l'association néerlandaise ASV (Algemeene Schippersvereeniging) et La Glissoire, Syndicat Professionnel français de la Batellerie Artisanale.

Le secteur entend dénoncer les bas prix du transport

Les bateliers veulent aussi protester contre les obligations en termes de normes techniques. "Nous ne sommes pas contre les nouvelles règles mais mettre des bateaux des années 1960 aux normes de 2013 coûte beaucoup d'argent et est presque impossible à réaliser", explique Pascal Roland. Le secteur fait également face à la concurrence des pays de l'Est qui pratiquent le dumping social. Enfin, les bateliers regrettent le fait que certains Etats accordent des subsides au secteur, contrairement à la Belgique, ce qui fait chuter les prix et plonge des bateliers dans des difficultés financières.

La batellerie regrette en outre qu'aucune délégation ne soit reçue par le Parlement européen. Le secteur de la batellerie a également l'intention de manifester le 14 mai à Bruxelles, avec l'appui du secteur routier, qui fait face aux mêmes problèmes, selon Pascal Roland. "Ces deux secteurs représentent 90 % du secteur du transport et ce serait une catastrophe s'ils s'écroulaient", conclut le président de Notre Droit.

Belga

Sur le même sujet

Les associations de bateliers ont trouvé un accord avec les ministres

Belgique

Melchior Wathelet appelle les bateliers à mettre fin aux barrages

Regions

Articles recommandés pour vous