Le vin que vous achetez est-il de bonne qualité ?

Vin : comment repérer les contrefaçons ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 nov. 2017 à 13:43 - mise à jour 01 nov. 2017 à 13:43Temps de lecture1 min
Par RTBF

C’est la science qui permet aujourd’hui de répondre à cette question.

Le vin est l’un des produits agricoles les plus contrefaits. Certains producteurs n’hésitent pas à ajouter de l’eau, de l’alcool ou même du sucre pour transformer la piquette en grand cru.

Comment donc être certain que les grappes de raisins qui se retrouvent dans votre bouteille sont authentiques ? Et bien, les nouvelles technologies permettent maintenant de vérifier l’authenticité de chaque cru.

Des chercheurs belges ont confectionné une base de données avec plus de 20.000 échantillons de vin. Chacun possédant ses propres caractéristiques. Chaque année, 1600 échantillons supplémentaires, en provenance des quatre coins de l’Europe, y sont ajoutés.

Facile et indispensable

En Europe, la fraude alimentaire se chiffre à plusieurs millions d’euros.

Grâce à cette base de données, des inspecteurs européens peuvent vérifier la qualité des grappes de leur région.

Le principe est simple, un échantillon est prélevé et les informations de la grappe sont comparées à celles présentes dans la base de données. La comparaison se fait par rapport au référentiel du millésime, de l’année et de l’appellation.

Une manière de protéger le fruit du travail des producteurs mais de protéger aussi et surtout les consommateurs qui pourront en profiter les yeux fermés… avec modération !