Le scoop ne paie plus

Depardieu Ayrault
18 déc. 2012 à 19:28Temps de lecture2 min
Par cbd

La lettre ouverte de Gérard Depardieu au Premier Ministre français fait aussi des remous dans les médias. Une polémique peut en cacher une autre. L’hebdomadaire Le Journal du Dimanche croyait bien avoir déniché LE scoop en publiant la réplique de Depardieu à Jean-Marc Ayrault! Dès leurs éditions matinales, toutes les radios reprenaient l’info. Les réseaux sociaux ont immédiatement embrayé. Sur Twitter, il était impossible de lire tous les messages qui se succédaient avec le mot-clé #Depardieu. Le Journal du Dimanche, le JJD comme on l’appelle, avait donc réussi son coup.

Un coup bien orchestré par son rédacteur en chef Bruno Jeudy. Comme le signale Rue89, à 1h30 du matin, il avait publié ce tweet triomphant "Il y a un sujet du #JDD qui va beaucoup occuper radios et télévisions ce dimanche... "  Une promo tous azimuts censée déboucher sur une augmentation des ventes, puisque le JJD avait pris soin de ne diffuser l’intégralité de la lettre ouverte que sur ses supports payants, le papier et la tablette. On voit bien la stratégie.

Mais ça ne s‘est pas passé comme ça, parce que très vite, des internautes ont mis en ligne des copies de la lettre, en accès libre et gratuit. Pas besoin d’être un super geek, il suffit de faire une copie de l’écran, de scanner le texte ou de faire tout simplement une photo de l’article avec son téléphone et de la poster sur le web.

Et donc plus besoin d’acheter le journal. C’est le résultat final. Mais ce qui a mis Bruno Jeudy particulièrement en colère, c’est que des journalistes aussi s’y sont mis pour " casser l’exclu " selon le jargon du milieu. Dans la ligne de mire Michaël Szadkowski, journaliste au Monde.fr qui a relayé le lien vers la lettre sur le net. Une attitude qui lui a valu cette réplique cinglante d’un autre journaliste, François-Xavier Bourmaud, du Figaro : " C'est assez "minable" de tweeter la lettre entière de Depardieu alors que le JDD réserve son scoop pour le papier payant "  Bruno Jeudy en a remis une couche : " Plutôt "minable" cher confrère-pilleur d'infos et "tueur" d'un hebdo qui se bat pour produire sa propre info". Réplique du journaliste du Monde.fr : " Le scoop payant est illusoire face à la reprise par les agences et les réseaux sociaux. Le JDD récupère au passage une sacrée visibilité "

C’est vrai qu’on a beaucoup parlé du Journal du Dimanche, mais on ne paie pas les salaires des journalistes avec de la visibilité. Cet épisode illustre une fois de plus la difficulté des médias pour trouver les moyens de rentabiliser leurs contenus. D’autres tablent plutôt sur de nouvelles formules d’abonnements payants. Il reste à espérer qu’ils trouveront la solution avant le dépôt de bilan.

@AlainGerlache #médiaTIC

 

Articles recommandés pour vous