RTBFPasser au contenu
Rechercher

Chroniques Culture

Le saviez-vous : Elvis Presley avait proposé ses services à Nixon

Le président américain Richard Nixon serrant la main de Elvis Presley à la Maison Blanche, 21 décembre 1970.
09 avr. 2021 à 08:15Temps de lecture2 min
Par Romane Carmon

L’un voulait devenir garant de la lutte antidrogue, l’autre ne se refusait pas une occasion de ramener la jeunesse américaine dans son électorat. Pour des raisons qui leur sont propres, la superstar américaine Elvis Presley et le président Richard Nixon se sont rencontrés un midi de décembre 1970 à la Maison Blanche.

Cette rencontre étonnante dans l’Oval office a d’ailleurs été adaptée au cinéma par Liza Johnson (2016), réunissant Kevin Spacey avec Michael Shannon.

MUSIC-PRESLEY

En 1970, les chiffres révèlent une hécatombe liée à la consommation de drogue : du 14 décembre 1969 au 14 décembre 1970, pas moins de 1022 décès liés à la consommation de drogue aux Etats-Unis. Sans compter la disparition bien trop prématurée de Janis Joplin et de Jimi Hendrix, Elvis Presley se dit inquiet face à une jeunesse américaine en déclin total.

Adulé des foules, le King prend conscience du rôle que pourrait jouer sa notoriété auprès de milliers de jeunes américains "désemparés".

Il prend donc la plume pour écrire au président américain, Richard Nixon, et lui proposer ses services dans la lutte antidrogue. Dans les documents officiels conservés à la Bibliothèque Nationale Américaine, Presley dit vouloir devenir un agent non rattaché garantissant la lutte contre les narcotrafiquants ("a Federal Agent at Large").

Si Nixon s’oppose d’abord à cette demande, l’estimant trop conséquente, il accepte finalement la rencontre sous les conseils de ses plus proches conseillers. Ces derniers voient dans cette rencontre une occasion pour le président de se rapprocher de la jeunesse de son pays.

Le jour de leur rencontre

Le président américain Richard Nixon serrant la main de Elvis Presley à la Maison Blanche, 21 décembre 1970.

Le 21 décembre 1970, les deux hommes se rencontrent pour un entretien fixé à 12h30 pour une durée de 5 minutes.

De fil en aiguille, Nixon prend conscience de l’influence de la star sur la jeunesse américaine. En pointant du doigt la culture hippie, Presley ne manque pas, au passage, d’insulter les Beatles, ou le "Monstre-à-Quatre-Têtes" :

"Ils sont venus aux Etats-Unis pour s’enrichir, puis sont retournés en Angleterre faire des discours antiaméricains".

Assuré de voir Elvis partager le même constat, Nixon renchérit d’ailleurs en affirmant que les drogués sont ceux qui encouragent les manifestations antipatriotes.

Et finalement ?

Bien que Nixon n’ait finalement pas honoré la demande de Presley, il lui attribue néanmoins son badge fédéral en guise de reconnaissance.

Prise le jour de leur rencontre, la photo de Nixon et Presley est gardée secrète pendant un an. Aucune réutilisation politique de ce cliché n’a été constatée par la suite puisque, en 1972, c’est le scandale du Watergate qui s’est chargé à lui seul de venir hanter la Maison Blanche.

Articles recommandés pour vous