Regions Liège

Le sans-abrisme doit constituer une priorité nationale selon la Ville de Liège

Recensement sans-abrisme
18 mars 2021 à 10:22 - mise à jour 18 mars 2021 à 10:22Temps de lecture2 min
Par Bénédicte Alie

 Liège compte environ 500 sans-abri. En octobre dernier, un recensement de ces sans-abris a été effectué par la Ville de Liège, le CPAS et le Relais Social, à l'initiative de la fondation Roi Baudouin qui a réalisé le même type d'étude dans plusieurs grandes villes belges. Une démarche qui avait pour but d'identifier et de comprendre les différents profils de ces personnes.  Dans la nuit du 28 octobre 2020 le nombre de sans-abris était effectivement de 500. Soit 422 adultes et 78 enfants qui partagent les mêmes conditions de logement que leurs parents. 2 sur 3 étaient de nationalité belge. Jean-Paul Bonjean, Président du CPAS de Liège: " Il faut relativiser ce chiffre puisqu'il inclut non pas uniquement des SDF de rue mais également des personnes qui sont en hébergement d'urgence, en foyer d'hébergement, en institution, qui ont trouvé un abri dans un lieu non conventionnel tel qu'une tente ou un garage ou encore des personnes qui vivent de manière temporaire chez des amis ou des parents. Donc, il ne s'agit pas de 422 personnes qui vivent en rue mais bien de 422 personnes qui connaissent des difficultés liées au logement".

4 personnes sur 5 en mauvaise santé

Fait marquant: 4 personnes sur 5 se disent en mauvaise santé, près de 50% d'entre elles connaissent des problèmes de santé mentale et 44% souffrent de problèmes d'addictions, notamment à la drogue, à l'alcool ou aux médicaments. " C'est interpellant à plus d'un titre car ça empêche ces personnes de pouvoir bénéficier d'un accueil classique en abri de nuit sachant que le règlement d'ordre intérieur de ces hébergements ne permet pas un accès aux personnes souffrant d'assuétudes. A cet égard,  nous menons une réflexion autour d'un accueil accessible de manière inconditionnelle à toutes personnes souffrant de ce type de détresse" poursuit Jean-Paul Bonjean.

Face à ces statistiques, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer, estime que le sans-abrisme doit être considéré comme un priorité nationale. Il insiste sur le fait que les villes ne peuvent assurer seules la gestion du sans-abrisme car cette problématique dépasse largement le cadre de la Ville de Liège. Willy Demeyer estime également que la solidarité entre communes est indispensable et que les infrastructures soutenues par la Région wallonne doivent être réparties de manière équilibrées sur l'ensemble du territoire. 

 

 

Sur le même sujet

Le Front Commun SDF accuse le CPAS de Liège de harceler les SDF, le CPAS s’en défend

Regions Liège

Décès d'un sans-abri à Namur: la Ville va revoir le fonctionnement de son abri de nuit

Regions

Articles recommandés pour vous