Le refuge « Les Amis du Marais » lance un appel à l’aide émouvant suite à leur détresse face à la crise

Le refuge « Les Amis du Marais » lance un appel à l’aide émouvant suite à leur détresse face à la crise.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 mars 2021 à 15:07Temps de lecture3 min
Par VivaCité

La semaine dernière, nous apprenions que le refuge "Les amis du Marais" situé À Villers-le-Bouillet, était dans une situation critique financièrement suite à la crise du Covid 19.
Et c’est avec le cœur lourd que nous écoutions l’appel à l’aide très émouvant d’Henri-Claude Vercruysse, le propriétaire de ce refuge.
Aujourd’hui plus que jamais, il a besoin d’aides financières et de bénévoles afin de poursuivre son combat qui est de donner une deuxième chance à des animaux maltraités ou abandonnés.

Historique du refuge

.

Créé en 1978, le refuge " Les Amis des Chevaux et Bovins du Marais " s’est toujours consacré à la sauvegarde du cheval de trait belge brabançon en dénonçant par la même occasion tous les cas de maltraitance envers les animaux.
Depuis près de 45 ans, ce refuge au bon cœur accueille et prodigue les soins nécessaires à tous ces animaux maltraités afin de leur offrir une fin de vie heureuse.

Plus de 800 animaux sauvés

.

En près de 45 ans, le refuge a réussi à sauver plus de 800 animaux depuis sa création.
Henri-Claude Vercruysse y a accueilli des chevaux, aux moutons en passant par les bovins ou encore des chats et de chiens…
Aujourd’hui, le fondateur héberge près de 180 animaux dont les trois quarts ont été saisis puis confiés au refuge par le Service Bien-être animal de Wallonie.

Des animaux recueillis dans un état épouvantable et critique

Un cheval trop faible pour rester debout seul est aidé par des sangles.

L’ASBL est une des plus vieilles associations qui s’occupe de la défense des animaux. Elle a d’abord sauvé certains chevaux d’obstacle et de dressage qui ne représentaient plus aucun intérêt et étaient considérés comme des rebuts, destinés à l’abattoir.

Elle continue aujourd’hui à sauver des centaines d’animaux en les accueillant dans leurs centres.
Certains arrivent dans un état épouvantable et critique.
Amaigris, faibles, traumatisés, certains n’ont même plus la force de se relever lorsque les autorités arrivent.
Il arrive même qu'Henri-Claude soit obligé de les tracter afin de les déplacer. Des situations qui lui fendent le cœur et qui le poussent à continuer encore et toujours son combat.

Le refuge et les animaux aujourd’hui en danger à cause de la crise sanitaire

La crise n’aura épargné personne. Même ceux qui se battent pour un monde meilleur. Henri-Claude tire aujourd’hui humblement la sonnette d’alarme. Il nous confie même : "j’ai peur pour l’avenir et tous ces animaux". La situation est en effet très difficile et nous pouvons sentir le tracas dans la voix du fondateur du refuge. Cet appel à l’aide nous laisse d’autant plus sans voix lorsque nous apprenons que le budget annuel est de 300.000€ afin que ses trois centres (Fize-Fontaine, la Ferme Val Notre-Dame d’Antheit et Vinalmont) puissent fonctionner normalement.
Pas moins de 300 kg de nourriture, 600 kilos de foin sont nécessaires par jour afin que tous les animaux mangent à leur faim. A cela s’ajoutent les frais relatifs aux soins des animaux qui s’élèvent à 40.000€ par an. Les frais sont donc colossaux mais Henri-Claude veut encore y croire car les animaux du refuge, c’est toute sa vie…

Pas de subventions pour les aider

Il faut savoir que le refuge ne dispose d’aucune de subventions. Le propriétaire nous confie même qu’ils vivent essentiellement des dons et des manifestations annuelles. Mais avec la crise, les apports financiers ne sont malheureusement plus suffisants.

En plus des aides financières, l’ASBL reçoit normalement l’aide de bénévoles. Mais avec les règles du confinement et la peur du virus, Henri-Claude Vercruysse croule sous les tâches suite au départ de nombreux d’entre eux.

Vous pouvez les aider !

.

Si vous souhaitez aider Henri-Claude et sauver tous ces animaux d’un nouveau destin tragique, vous avez plusieurs possibilités :

  • Faire un don sur le compte BE84 2400 5244 3759 ou parrainer un animal sur le site " www.amisdumarais.be ".
     
  • Devenez bénévoles en apportant votre aide lors de vos heures perdues. Même quelques heures par semaine peuvent les aider à surmonter la crise qu’ils sont en train de vivre.
    Comment ? En envoyant un mail à l’adresse suivante "info@amisdumarais.be" ou en les contactant sur leur page Facebook "Les Amis des Chevaux et Bovins du Marais".

Henri-Claude Vercruyse cherche également la personne qui poursuivra son rêve

Henri-Claude sait qu’il prend de l’âge et que son refuge aura un jour besoin de jeunes bras pour reprendre le flambeau. C’est pourquoi le président recherche une personne pour le seconder au sein des centres. Quand le moment sera venu, Claude aimerait que cette personne poursuive son rêve et son combat qui n’est autre que de donner une seconde chance à des animaux en détresse.

Un travail dur au quotidien mais qui n’a pas de prix lorsque les animaux vous font comprendre qu’ils sont enfin en paix.


Vous souhaitez les aider ? Rendez-vous sur " Les Amis des Chevaux et Bovins du Marais " ou contactez-les via leur mail :" info@amisdumarais.be ".

Sur le même sujet

En difficulté scolaire ? Profitez des congés pour réviser et rattraper votre retard grâce Echec à Echec

Namur matin

Articles recommandés pour vous