Regions

"Le PS bruxellois a été insultant", estime Jean Quatremer

Bruxelles pas belle, c'est très grave, docteur? Chat à 12 heures
15 mai 2013 à 11:43 - mise à jour 16 mai 2013 à 12:19Temps de lecture2 min
Par Wahoub Fayoumi

Un safari-photo pendant deux jours suffit, d'après Jean Quatremer, pour se rendre compte des maladies de la ville. "Bruxellisation", "saleté", "trottoirs défoncés", "autoroutes déchirant la ville", "spéculation immobilière": son constat est sans appel. Bruxelles est une ville ... pas belle.

L'article en question n'en finit pas de susciter les réactions. Les responsables politiques sont montés au créneau. "Parmi les réactions que j'ai reçues, répond Jean Quatremer dans notre chat, 80% étaient très positives, 10% insultantes (casse-toi sale Français) 10% en désaccord poli. Et 100% du PS bruxellois en désaccord total et insultant (article "nullissime", "eurocrate prétentieux", "un tract digne du Vlaams Blok des années 80")", ajoute-t-il.

Mais nombre d'habitants de Bruxelles et d'ailleurs ont fait part de leur malaise face à la gestion de la ville. Outre la saleté, la complexité institutionnelle est pointée régulièrement du doigt.

Jean Quatremer parle, dans notre chat de ce jeudi, de "mille-feuille administratif", qui empêche que la ville connaisse la même révolution que Paris: "Je tente au contraire d'expliquer pourquoi cette ville est paralysée et pourquoi il n'y aura jamais ici de Delanoë, qui a réussi en deux mandats à transformer profondément la ville de Paris", répond-il, entre autres, à ceux qui le critiquent sur sa nationalité. "Le mot condescendant est automatiquement appliqué aux Français", regrette-t-il. "C'est comme de dire que tous les Arabes sont des voleurs. Dans cet article il n'y a aucun passage condescendant. (...) Un regard de l’extérieur stimule la réflexion intérieure; il y a des choses que l'on ne voit plus, comme dans un vieux couple".

Quant à l'éditorial publié par le quotidien la DH ce jeudi, où l'on brocarde violemment le journaliste français, lui adressant un "Casse-toi p'tit con", ce dernier opte pour l'humour: "Je tiens à remercier la DH pour sa magnanimité. Je craignais qu'ils réclament une flagellation en place publique, ils se contentent d'une demande d’expulsion", dit-il. "Et je leur serai éternellement reconnaissant de ne pas avoir publié l’adresse de l’école de mes enfants", ironise-t-il.

Débat serein? En tout cas, beaucoup d'internautes félicitent le journaliste. "Un peu de volonté politique svp", écrit l'un d'entre eux, comme en écho aux constats de notre invité.

W. F.

 

Relisez notre chat, ci-dessous.

 

Loading...

J. Quatremer parle de son article "Bruxelles pas belle"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Bruxelles pas belle", un article qui fait du bruit.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Londres ma belle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement