European Qualifiers

Le Portugal respire, record pour Ronaldo

Le Portugal respire, record pour Ronaldo
14 nov. 2014 à 22:10 - mise à jour 14 nov. 2014 à 22:17Temps de lecture2 min
Par Belga News

Avec six points, le Portugal se trouve juste derrière le Danemark (7 pts) qu'il avait battu (1-0) le 14 octobre à Copenhague, déjà grâce à un but, dans les arrêts de jeu, de l'attaquant vedette du Real Madrid.

Pour le premier match du sélectionneur Fernando Santos sur ses terres, le Portugal a lavé l'affront de la défaite à domicile contre l'Albanie (1-0) le 7 septembre, lors de la première journée des qualifications, qui avait conduit au départ de l'entraîneur Paulo Bento.

En première période, les Portugais ne réussissaient pas à concrétiser malgré leur détermination, alors qu'ils étrennaient un dispositif à trois attaquants, contrastant avec le traditionnel 4-4-2. A plusieurs reprises, les Arméniens faisaient même trembler les Portugais, sauvés à chaque fois par leur gardien, Rui Patricio. Danny (20), puis Ronaldo (23) parvenaient à tromper la défense adverse, mais se heurtaient au gardien Roman Berezovski.

En début de deuxième période, les Portugais pressaient encore la défense arménienne, sans parvenir à la faire craquer. Finalement, Ronaldo débloquait le match (72) sur une remise de Nani, qui avait récupéré la balle après un tir sur le gardien de l'attaquant de Porto, Quaresma, entré en jeu une minute plus tôt. Il devient par la même occasion le meilleur buteur de l'Euro, qualifications et phase finale confondues, à égalité avec Sukur et Tomasson.

Eder était proche de doubler la mise (86), sans succès. Puis Rui Patricio, décidément très en forme, sauvait une dernière fois le Portugal d'une égalisation de l'Arménie.

Le Portugal regarde à présent vers l'Angleterre, où il jouera le 18 novembre à Manchester un match amical contre l'Argentine, qui verra s'affronter les deux stars Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.

Les autres matches de la soirée

Dans l'autre match du groupe groupe I, à Belgrade, dans un stade Partizan à huis clos après les incidents ayant émaillé mi-octobre son match contre l'Albanie, avec un vol de drone et la querelle autour du drapeau vantant la "grande Albanie", la Serbie s'est inclinée 3-1 face au Danemark, leader du groupe (7 pts), après avoir pourtant mené au score pendant près d'une heure.

Dans le groupe D, mal en point au classement après des débuts médiocres (4 points en 3 matches), l'Allemagne s'est rassurée en s'imposant 4-0 face au petit poucet Gibraltar (21 buts encaissés). Jamie Robba, le gardien de but de Gibraltar, n'a certes pas réussi à éteindre l'incendie provoqué par les flamboyantes offensives allemandes. Mais le pari de son coéquipier, Jordan Perez, de faire mieux que le Brésil, battu 7-1 par la Mannschaft lors du Mondial-2014, est réussi.

La Pologne a conforté sa place de leader (10 pts) après sa large victoire 4-0 en Géorgie, profitant du faux-pas de l'Eire (2e) en Ecosse (1-0).

Dans le groupe F, la Grèce poursuit sa descente aux enfers. Après des débuts ratés (1 point en 3 matches), les hommes de Claudio Ranieri -déjà fragilisé avant la rencontre- se sont une nouvelle fois écroulés à domicile face aux amateurs des Îles Féroé (1-0) et deviennent lanterne rouge du groupe.

L'Irlande du Nord (9 pts), de son côté, n'est plus invaincue. Seule équipe du groupe à avoir réalisé une série de trois victoires, la sélection de Michael O'Neill s'est inclinée en Roumanie (2-0), dans un stade à huis clos partiel, et abandonne sa place de leader aux dépens de ses rivaux du soir.

Dans le match des outsiders, la Hongrie est venue à bout de la Finlande sur sa pelouse (1-0).

Belga

Sur le même sujet

L'Allemagne sans surprise mais sans éclat

European Qualifiers