RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le médecin de Michael Jackson aurait menti aux services de secours

Richard Senneff
30 sept. 2011 à 21:21 - mise à jour 30 sept. 2011 à 21:22Temps de lecture1 min
Par Belga News

Richard Senneff témoignait au quatrième jour du procès à Los Angeles du docteur Conrad Murray, poursuivi pour homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson, décédé le 25 juin 2009 d'une "grave intoxication" au propofol, un anesthésiant qu'il utilisait comme somnifère.

A son arrivée au domicile de Michael Jackson à 12H26, cinq minutes à peine après l'appel aux secours, Richard Senneff a demandé au docteur Murray les antécédents du patient et si ce dernier avait pris ou reçu un médicament.

Le Dr Murray lui a répondu que le "roi de la pop" était en bonne santé et qu'il lui avait seulement donné du Lorazepam, pour l'aider à dormir.

Richard Senneff a trouvé cette réponse "bizarre". Outre la présence d'un médecin dans la pièce, "je voyais un patient très mince, un appareil à perfusion en intraveineuse et des flacons sur la table de nuit", ainsi que des "bouteilles d'oxygène", a déclaré le pompier. Pour lui, "ça ne collait pas".

A la procureur Deborah Brazil, qui lui demandait si le Dr Murray lui avait "signalé, à un quelconque moment, avoir administré du propofol à Michael Jackson", Richard Sennef a répondu non. "Il n'a jamais prononcé le mot propofol", a-t-il assuré.

Belga