WRC

Le journal du samedi : "Cata" pour Hyundai, "y'a plus qu'à" pour Meeke

Olivier Gaspard et Thierry Neuville

Le Britannique Kris Meeke (Citroën C3 WRC) occupe la tête du Rallye de Catalogne, 11ème des treize épreuves du Championnat du Monde des Rallyes, au terme des sept spéciales disputées ce samedi. Le Nord-Irlandais compte 13.0 secondes d'avance sur le leader du championnat, le Français Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC). Ott Tanak (Ford Fiesta WRC) pointe à la troisième place, à... 14.5 secondes.

Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC) a lui vécu une journée mouvementée en Catalogne. Après s'être rapproché à une seconde de la deuxième place au terme des deux premières spéciales de la matinée, le pilote belge a été victime de problèmes hydrauliques et électroniques avant le départ de la dernière spéciale de la boucle matinale.

Incapable de redémarrer sa voiture, il a rejoint la ligne de départ de cette spéciale avec trois minutes de retard. Conséquence : trente secondes de pénalité, qui lui empêchent ce samedi soir de pointer dans le peloton de tête.

Désormais cinquième du général à 53.2 secondes de Kris Meeke (Citroën C3 WRC), le leader de l'épreuve, et à 19.2 secondes de la quatrième place de Juho Hanninen (Toyota Yaris WRC), TN aura six spéciales et 74.26 kilomètres à parcourir contre le chronomètre dimanche pour tenter de remonter dans le classement et sauver les meubles par rapport à Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC).

Ce samedi, dans son journal, Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF en Espagne, revient sur les malheurs de l'équipe Hyundai (Dani Sordo et Andreas Mikkelsen ont abandonné), qui peut oublier le titre des constructeurs, sur le duel avorté entre Thierry Neuville et Sébastien Ogier, ainsi que sur la démonstration de Kris Meeke vue par son patron, Yves Matton.

Articles recommandés pour vous