iXPé

Le jeu vidéo "Battlefield" débarquera bientôt à la télévision

Avant d'arriver à la télévision, "Battlefield" reviendra sur consoles et PC avec la sortie le 21 octobre de "Battlefield 1".
12 juil. 2016 à 13:12Temps de lecture2 min
Par AFP Relax News

Le jeu vidéo qui place le joueur sur un champs de bataille débarquera prochainement à la télévision sous la forme d'une série chapeautée par Paramount Television et Anonymous Content. Cette nouvelle adaptation vidéoludique parviendra-t-elle à séduires les gamers, constamment déçus par le traitement hollywoodien de leurs oeuvres pixélisées ?

Depuis que l'industrie des jeux vidéo pèse plus lourd en dollars que celle du cinéma, les studios de cinéma n'hésitent plus à piocher dans les catalogues des éditeurs vidéoludiques pour chercher de l'inspiration. À la manière d'un roman, d'un comics ou d'une série télévisée, les jeux vidéo sont devenus une source d'adaptation banale à Hollywood. Mais le résultat parvient très rarement à convaincre les accros de la manette et le grand public.

Depuis les années 90, le cinéma s'évertue de reproduire au grand écran les succès vidéoludiques. Les débuts sont catastrophiques avec des adaptations passées au rang de "nanars", comme celles de "Mario Bros" ou des jeux de combats ("Street Fighter", "Double Dragon", "Mortal Kombat"...).

Il faut attendre les années 2000 pour que les versions grand écran connaissent un réel engouement auprès d'un large public, avec l'arrivée de la franchise horror surival "Resident Evil". Largement aidée par son héroïne Milla Jovovich, la saga connaîtra cinq volets et s'enrichira même d'un sixième en 2017. C'est également à cette époque que le grand public découvre Angelina Jolie dans la peau de Lara Croft. Les deux films "Tomb Raider" rencontrent un beau succès et propulsent l'actrice en star hollywoodienne. Un reboot des aventures de l'aventurière sortira d'ailleurs en 2018 avec une nouvelle héroïne, Alicia Vikander.

2016, l'année du changement ?

Cette année s'annonce charnière dans la manière de traiter des jeux vidéo à l'écran. "Warcraft : le commencement", adaptation du célèbre "World of Warcraft", et "Angry Birds" sont devenus les deux adaptations de jeux vidéo qui ont rapporté le plus d'argent au box-office international (429 et 337M$), faisant oublier "Prince of Persia" et ses 335M$.

C'est justement pour ne pas reproduire les erreurs de cette déclinaison menée en 2010 par Jake Gyllenhaal que l'éditeur Ubisoft a préféré accompagner le développement du film "Assassin's Creed", via sa nouvelle structure Ubisoft Motion Pictures. Avec un budget plus conséquent et des têtes d'affiche digne d'un blockbuster (Michael Fassbender et Marion Cotillard), le long-métrage sur l'assassin Altaïr pourrait arrêter la malédiction des adaptations de jeux vidéo.

En cas de succès, Ubisoft mettrait alors en route celle de "Splinter Cell" avec Tom Hardy et "Tom Clancy's The Division" avec Jake Gyllenhaal. D'autres jeux, tout aussi connus du grand public, feront leur apparition dans les salles obscures dans les années à venir, dont "Tetris", adapté sous la forme d'une trilogie de science-fiction, "Minecraft" ou "Uncharted". À la télévision, Netflix travaille sur une série tirée de "Zelda" et les fans attendent toujours la version de "Halo" produite par Spielberg.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous