RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Le Graet ferme la porte à Benzema qui propose ses services à une autre sélection

Loading...
16 nov. 2019 à 17:43Temps de lecture2 min
Par T. Van der Linden

La France croyait en avoir fini avec l’affaire Benzema, mais à la veille du 100e match de Didier Deschamps à la tête des Bleus, le dossier fait de nouveau parler dans tous l’Hexagone après des déclarations fracassantes de la part de Nöel Le Graet, le président de la Fédération Française de Football. Des déclarations auxquelles Karim Benzema n’a pas manqué de répondre, ambiance ambiance.

Plus appelé en équipe de France depuis un peu plus de 4 ans suite à l’affaire de la sextape avec Mathieu Valbuena, Karim Benzema a récemment rouvert le débat sur sa sélection suite à ses performances avec le Real Madrid (11 buts et 5 passes décisives en 15 matches cette saison). Si bien, que son entraîneur, Zinedine Zidane, a lui-même plaidé la cause de son homme fort : "Je sais que Karim est très attaché à la sélection, il a toujours voulu jouer avec l’équipe de France […]. Footballistiquement, il est le meilleur attaquant alors il a sa place en sélection." De quoi tenter de convaincre son ancien coéquipier, Didier Deschamps. Mais au lieu de titiller le sélectionneur, les propos de Zidane ont plutôt irrité Noël Le Graet, le président de la Fédération. Interrogé par RMC, le patron du foot français a décidé de mettre un terme au débat de manière assez nette : "Karim Benzema, c’est un très bon joueur, je n’ai jamais mis en doute ses qualités. Au contraire, il montre au Real Madrid qu’il est un des meilleurs joueurs à son poste. Mais l’aventure (équipe de) France est terminée."

Une déclaration choc à laquelle le principal intéressé a répondu de manière encore plus fracassante, sur les réseaux sociaux : "Noël je croyais que vous n’interfériez pas dans les décisions du sélectionneur ! Sachez que c’est moi et moi seul qui mettrait un terme à ma carrière internationale. Si vous pensez que je suis terminé, laissez moi jouer pour un des pays pour lequel je suis éligible et nous verrons." En clair, Benzema demande la liberté de proposer ses services à l’Algérie, dont il possède aussi la nationalité. Plus une provocation qu’une véritable demande car celui qui a porté 81 fois le maillot des Bleus n’a aucune chance de devenir un Fennec. Et oui, depuis le jour où Benzema a disputé son premier match officiel avec les Bleus (28 mars 2007), il lui est devenu interdit de jouer pour une autre sélection nationale.

Loading...