Le cyclisme féminin s'inquiète de sa représentation dans l'élaboration du nouveau calendrier

Marianne Vos
19 avr. 2020 à 19:00 - mise à jour 19 avr. 2020 à 19:00Temps de lecture1 min
Par Belga

The Cyclists Alliance (TCA), le syndicat des coureuses professionnelles, a écrit une lettre ouverte à l'Union cycliste internationale (UCI), dans laquelle elle exprime son inquiétude au sujet de sa représentation dans l'élaboration du nouveau calendrier du cyclisme féminin. La lettre a été signée par huit cyclistes, dont les Néerlandaises Marianne Vos et Ellen van Dijk.

"Nous notons que la récente déclaration de l'UCI (le 15 avril) ne comportait pas les détails de l'approche pour le calendrier des courses féminines, ni ne précisait qui était consulté pour prendre ces décisions", a écrit la TCA. "Cela indique que les discussions sont toujours en cours."

L'UCI a dévoilé mercredi une partie du nouveau calendrier pour le cyclisme masculin. En ce qui concerne le calendrier féminin, il n'y pas encore de décision.

"La TCA a été fondée il y a deux ans et demi, avec le soutien du peloton féminin, pour représenter nos intérêts. Il est plus important que jamais que la TCA - ainsi que les autres parties prenantes du sport - soit activement engagée par l'UCI pour représenter pleinement le cyclisme féminin et s'assurer que l'impact sur les coureuses soit au premier plan de toute décision. En conséquence, nous vous écrivons pour vous demander de vous engager avec nous en tant que cyclistes afin qu'ensemble nous puissions formuler des stratégies pour soutenir et améliorer le cyclisme féminin. Nous pensons que la TCA peut apporter une valeur ajoutée à toutes les discussions."

Outre Vos et Van Dijk, la Française Audrey Cordon-Ragot, l'Australienne Amanda Spratt, la Sud-Africaine Ashleigh Moolman, la Luxembourgeoise Christine Majerus, la Canadienne Leah Kirchmann et la Suissesse Ariane Lüthi se sont exprimées au nom du peloton.