Regions

Le CPAS de Charleroi fait le point sur les logements d'urgence et d'insertion

Le Château Delhaize à Ransart  propose 12 logements de 1 à 3 chambres
26 juil. 2013 à 13:58Temps de lecture1 min
Par Daniel Barbieux

Chiffres à l’appui, les acteurs sociaux ont montré qu’ils faisaient leur boulot  même si, comme partout, il faut tenir compte de la situation économique et sociale qui ne cesse de se dégrader.

Ainsi, à côté des abris de nuit dont la capacité maximale est de 79 lits en hiver, le CPAS carolo offre quatre logements d'urgence pour des familles qui se retrouvent brusquement à la rue. Il y a aussi douze logements d'insertion sociale et, enfin, un hôtel social dont l’agrément vient d’être étendu par la Région wallonne. Les personnes peuvent en effet désormais  y rester neuf mois au maximum et sont aidées à trouver un nouveau logement.

Mais tous ces efforts ne suffisent pas à répondre à la demande  sans cesse croissante. La situation économique générale rend les personnes isolées et défavorisées encore plus vulnérables et le CPAS devient de plus en plus souvent leur dernier recours.

Christine Borowiak, Daniel Barbieux

Articles recommandés pour vous