Diables Rouges

Le conseil d'Axel Witsel à Jeremy Doku : " Reste deux ou trois ans en Belgique"

Le conseil d'Axel Witsel à Jeremy Doku : " Reste deux ou trois ans en Belgique"
02 sept. 2020 à 15:41 - mise à jour 02 sept. 2020 à 17:53Temps de lecture2 min
Par Christophe Reculez

En prélude à la rencontre face au Danemark en Nation League ce samedi, Axel Witsel se présentait face à la presse ce mercredi. Le joueur du Borussia Dortmund en a profité pour partager son plaisir de retrouver les Diables Rouges. "Ça fait du bien de pouvoir se retrouver après 10 mois. C'était long. Mais c'est vrai que démarrer ta saison par l'équipe nationale, c'est un peu spécial. Mais on a pas le choix. C'est comme ça".

Pour leur retour, les Diables ont été séparés en petits groupes. Une situation logique selon le médian. "Au niveau physique, on est pas tous au même niveau. Nous (NDLR: à Dortmund), cela fait un mois que l'on a entamé notre préparation. D'autres ont repris plus tard. Il n'a pas de pression de notre club pour être aligné ou pas. Ce sera au coach de déterminer qui jouera un ou deux matchs. Pour ma part, je suis prêt."

A Dortmund, ils sont désormais trois Diables. Axel Witsel, Thorgan Hazard et donc Thomas Meunier qui l'accompagnait en conférence de presse. Un trio qui pourrait être un atout pour l'équipe nationale. " Mon entente était déjà bonne avec Thomas et, ce, bien avant qu'il nous rejoigne à Dortmund. Mais cela ne peut être que positif pour l'équipe nationale. "

Par contre, dans le groupe, plus de Vincent Kompany à l'horizon. L'ancien capitaine a endossé le costume d'entraineur. Et si, sur le terrain, l'inquiétude est relative, dans le vestiaire, le manque risque de se faire sentir. " On finira par trouver une solution parce que l'on a les joueurs pour. Mais Vincent, c'était une pointure, un joueur important pour nous. J'ai été surpris de sa décision d’arrêter. Cela ne devait pas être une décision facile à prendre mais c'est sans doute la bonne pour lui. Et on espère tous le meilleur pour lui dans son nouveau rôle. Ce qui va me manquer? Son leadership. Il avait de l'expérience et il parlait beaucoup. C'est clair que l'on sentait la différence quand il était sur le terrain ou pas. Ce sera à nous, collectivement, à compenser l'absence de Vincent." 

Plus de Vincent Kompany mais quelques jeunes de plus. Entre autres, le jeune anderlechtois Jeremy Doku. Une promesse qui plait beaucoup à Axel Witsel qui n’hésite pas à lui donner, comme aux autres jeunes, quelques conseils. " Je leur conseille de rester en Belgique. J'ai vu plusieurs de ses matchs. Il est encore jeune. A sa place, je partirais dans l'optique de bien progresser, de ne pas tout de suite partir à l'étranger dans des grands clubs et de ne pas beaucoup jouer. C'est mieux de jouer en Belgique deux-trois ans, puis de passer le cap. D'aller un cran plus haut. Mais qu'il soit déjà avec nous, c'est une bonne solution pour son évolution."

Articles recommandés pour vous