Le choix du lecteur du lundi 30 novembre

Charles Huygens
30 nov. 2015 à 21:45Temps de lecture2 min
Par lver

«Relations d’incertitude» - Elisa Brune & Edgar Gunzig – Ed Espace Nord

 «Relations d’incertitude» Elisa Brune & Edgar Gunzig – Ed Espace Nord

Edgard, physicien reconnu, propose à une jeune journaliste d'écrire un ouvrage de vulgarisation. Rapidement, la discussion scientifique se mue en une longue confidence à bâtons rompus. Du big bang aux cachots de la douane indienne, de la guerre d'Espagne à la Pologne communiste des années cinquante, de l'enfance cachée pendant la guerre au vide quantique générateur d'univers - Edgard livre les épisodes d'un destin plus que mouvementé. Toute ressemblance avec les deux auteurs n'est pas seulement une coïncidence.

«Le premier homme » - Albert Camus – Ed Folio

«Le premier homme » - Albert Camus – Ed Folio

" En somme, je vais parler de ceux que j'aimais ", écrit Albert Camus dans une note pour Le premier homme. Le projet de ce roman auquel il travaillait au moment de sa mort était ambitieux. Il avait dit un jour que les écrivains "gardent l'espoir de retrouver les secrets d'un art universel qui, à force d'humilité et de maîtrise, ressusciterait enfin les personnages dans leur chair et dans leur durée ". Il avait jeté les bases de ce qui serait le récit de l'enfance de son " premier homme ". Cette rédaction initiale a un caractère autobiographique qui aurait sûrement disparu dans la version définitive du roman. Mais c'est justement ce côté autobiographique qui est précieux aujourd'hui. Après avoir lu ces pages, on voit apparaître les racines de ce qui fera la personnalité de Camus, sa sensibilité, la genèse de sa pensée, les raisons de son engagement. Pourquoi, toute sa vie, il aura voulu parler au nom de ceux à qui la parole est refusée.

«Le monde en partage – Itinéraires d’Albert Camus »- Catherine Camus – Ed Gallimard

«Le monde en partage – Itinéraires d’Albert Camus » - Catherine Camus – Ed Gallimard

"Partant de la Méditerranée, passant par l’Europe puis les deux Amériques et la Russie, le monde d’Albert Camus est peuplé de femmes et d’hommes qui, pour l’essentiel, partagent les mêmes souffrances, les mêmes angoisses et les mêmes espoirs. Ce monde ne se sépare pas de la nature et de sa beauté où il propose de puiser les forces pour aimer et se révolter. Je voudrais montrer, en m’appuyant sur un choix de citations de l'œuvre de mon père, que le monde n’est précisément pas la “mondialisation”, mot abstrait et globalisant, qui donne aux êtres humains un sentiment définitif d’impuissance." Catherine Camus. Organisé en trois grandes séquences – la Méditerranée, l’Europe et le Monde –, cet itinéraire illustré mêle géographie intime, littéraire et politique : voyages, lieux aimés, habités ou visités par l’écrivain, filiations ou amitiés artistiques et littéraires, enfin combats menés par Albert Camus auprès de ses contemporains opprimés.

« Jack London, photographe » - Jeanne Campbell Reesman, Sara S. Hodson & Philip Adam – Ed Phébus

« Jack London, photographe » - Jeanne Campbell Reesman , Sara S Hodson & Philip Adam – Ed Phébus

Les 200 photos les plus marquantes de Jack London enfin rassemblées dans un ouvrage. Un hommage vibrant à ce grand reporter, tant chacune de ses prises de vue déborde d'humanité, de tendresse et de beauté. Jack London, tête brûlée éprise de liberté a, en quarante années d'une existence intense, semé sur sa route de nombreux romans, récits ou essais comme autant de témoignages de sa soif de vivre. Curieusement, on ignore souvent que cet aventurier des mers et des mots était également un photographe de génie qui, par l'image, a reflété son temps. Et de quelle manière ! Avec plus de 12 000 clichés, le petit gars des rues de San Francisco a porté sur le monde le regard des grands humanistes. Miséreux de l'East End londonien, soldats lors du conflit russo-japonais, lépreux de l'île de Molokaï, cet homme en empathie avec ses sujets a fait part de ses émotions sans jamais se départir d'une sensibilité loin des images d'Épinal attendues.
Grâce au travail de Jeanne Reesman, Sarah S. Hodson et Philip Adam qui ont sélectionné les 200 photos les plus marquantes de ce grand reporter, un hommage lui est enfin rendu. L'oeuvre littéraire de Jack London est restée dans les mémoires. Gageons qu'il en sera de même de son regard et de ses photos.
 

Articles recommandés pour vous