Le choix des chroniqueurs de ce lundi 14 mai

Claude Durand et Patricia Ide
14 mai 2012 à 21:30Temps de lecture1 min
Par isfr

Cap vers l'Est. C'est en effet en Europe de l'Est et dans une ancienne république soviétique que les livres conseillés par Julie et Michel prennent place !

"Toute seule loin de Samarcande" de Béa Deru-Renard – Ed. Ecole des loisirs (Collection Médium)

Julie Huon, Chroniquese Littérature Jeunesse
Toute seule loin de Samarcande

" Elle m’a dit dans ma langue, en russe : “Ne bouge pas d’ici.” C’était un ordre. Puis elle est remontée en voiture, elle a démarré et elle a disparu dans le noir. J’ai obéi. Je n’ai pas osé bouger. J’étais paralysée de peur. Sur la place, il n’y avait que moi. Toute seule. Qui étais-je ? " Regina vient d’Ouzbékistan. Son père a été assassiné sous ses yeux, sa mère a décidé brutalement de fuir en Europe. Mais la jeune réfugiée veut croire au pouvoir de la mémoire, croire en un monde meilleur

"Retour à la case départ " de Vladimir Kozlov - Ed. Moisson Rouge

Michel Dufranne, Chroniqueur
Retour à la case départ

Alexeï Soukharev se terre à Prague où il a fui les règlements de comptes sanglants qui ont décimé tous ceux qui travaillaient sur la campagne de Pinski, un homme politique véreux. Quand un type mystérieux le retrouve pour lui demander de témoigner contre son ancien employeur, assurant qu'il y a un sacré paquet de fric à se faire, il décide de rentrer au pays. Un pope qui deal de la vodka, des petits trafiquants qui rackettent les bus biélorusses, un ancien gangster qui engage une agence de com pour mener sa campagne électorale, un festival de bardes punks... Alexeï Soukharev traverse les grands bouleversements modernes de la Russie, de la fin de la Perestroïka où le communisme tombe en ruine au boom moscovite de 2006 qui voit fleurir corruption, élections truquées et gangsters en mal de reconversion politique.

Articles recommandés pour vous