LAD spéciale chroniqueurs, les choix de Laurent Dehossay du lundi 7 décembre

LAD
07 déc. 2015 à 21:45Temps de lecture3 min
Par lver

« Six années qui ont changé le monde 1985-1991 – La chute de l’Empire soviétique » - Hélène Carrère d’ Encausse – Ed Fayard

Laurent Dehossay
« Six années qui ont changé le monde 1985-1991 – La chute de l’Empire soviétique » - Hélène Carrère d’ Encausse – Ed Fayard

En six années, de 1985 à 1991, une révolution inimaginable a bouleversé le monde et l’Europe : l’utopie communiste, le système totalitaire, l’Empire soviétique se sont écroulés pour disparaître à jamais. Ce ne fut pas une catastrophe aux accents wagnériens, comme celle qui emporta l’autre totalitarisme du XXe siècle, le nazisme, mais un changement paisible dû à la simple initiative d’hommes de bonne volonté et de peuples excédés par ce système. A l’origine de ce bouleversement, un homme, Mikhail Gorbatchev, qui a compris qu’il fallait rénover le système politique de l’empire, puis Boris Eltsine, qui incarnera la chute de l’Union soviétique et le retour de la Russie sur la scène mondiale. Ce fut un miracle comme l’histoire en connaît peu. Etrangement, un quart de siècle plus tard, cette extraordinaire série d’événements - la disparition en douceur d’un immense empire surarmé, d’un système étatique tout-puissant que l’on disait et pensait éternel et la fin de la guerre froide - tient peu de place dans la mémoire collective. C’est cette histoire, celle de ces six années qui ont radicalement changé le monde, qu’Hélène Carrère d’Encausse, qui fut un témoin privilégié de ces événements, raconte dans ce livre.

 

« Le prix des âmes » - Emmanuelle Pol – Ed Finitude

« Le prix des âmes » - Emmanuelle Pol – Ed Finitude

Un soir, un peu par hasard, Lucie couche avec un homme qui se méprend sur son compte et lui tend quelques billets. La colère et l'indignation cèdent vite le pas au trouble, à la curiosité, puis à l'intérêt financier. Finalement, pourquoi pas ? Lucie devient une " occasionnelle ", sans honte ni remords. Mais la révélation de cette " occupation " bouleverse son psy. C'est un vieux médecin, en plein doute sur sa réelle utilité, sur le réconfort apporté à ses patients et sur la légitimité de se faire payer pour ça. Se sentir si semblable à Lucie lui essayant de soulager les âmes, elle les corps le laisse désemparé.Dans un style à la fois mordant et sobre, avec cet humour subtil qui a fait le succès de ses précédents romans, Emmanuelle Pol épingle les faux-semblants dune société qui feint d'ignorer que tout se monnaie, du corps à la parole.
 

« L’homme sans bagages » - Emmanuelle Pol – Ed Finitude

« L’homme sans bagages » - Emmanuelle Pol – Ed Finitude

Dans ses deux précédents livres, Emmanuelle Pol s était intéressée, avec finesse et humour, à la liberté des corps et à leur sexualité. Aujourd'hui, avec Un homme sans bagages, c'est la notion de libre arbitre qu'elle interroge : Son héros affirme qu'il est encore possible, au prix de nombreux sacrifices, de garder sa liberté dans une société administrative et normative. Mais, en s'efforçant de s'extirper de ces carcans, ne rentre-t-il pas également dans une sorte de routine qui va finalement à l'encontre de son indépendance ? Et, dans ce système bien rodé, peut-il s'autoriser à tomber amoureux ? Peut-il même ne serait-ce qu'envisager les notions de destin ou de fatalité ? Telle une entomologiste, Emmanuelle Pol scrute d'un oeil amusé la vie de son personnage et les péripéties, parfois étonnantes, de sa quête utopique. Mais derrière l'anecdote, sa réflexion est plus profonde. Quel champ réel de liberté nous reste-t-il ? Jusqu'à quel point sommes-nous conditionnés non seulement par la société dans son ensemble, mais aussi par notre histoire familiale et intime ? Suivons-nous, de manière inconsciente, un chemin somme toute tracé d'avance ? Si le roman donne quelques éléments de réponses, l'auteur laisse malicieusement planer un doute sur la conclusion de cette histoire...
 

« La douceur du corset » - Emmanuelle Pol – Ed Finitude

«La douceur du corset » - Emmanuelle Pol – Ed Finitude

La douceur du corset est le premier livre d’Emmanuelle Pol. À travers six histoires mordantes et sensuelles, elle s’attaque avec beaucoup d’esprit aux rapports amoureux — dans tous les sens du mot rapport, d’ailleurs. Une belle écriture, rythmée et maîtrisée.

« L’atelier de la chair » - Emmanuelle Pol – Ed Finitude

« L’atelier de la chair » - Emmanuelle Pol – Ed Finitude

Mi-horrifiée, mi-troublée, une séduisante jeune femme hésite à s'avouer son attirance pour les hommes âgés. Leurs rides, leurs chairs fatiguées la bouleversent et, surtout, la tentent. Elle décide alors de jeter son dévolu sur un célèbre sculpteur septuagénaire rencontré aux Beaux-Arts. C'est une passion immédiate, intellectuelle, physique, qui fait vaciller ses certitudes de jeune femme émancipée. Elle se découvre objet sous les doigts du vieil homme autoritaire, consentante, étonnamment soumise. Emmanuelle Pol, pour son premier roman, explore audacieusement les étapes d'une initiation amoureuse hors norme et le commerce secret qui unit le fantasme à la réalité.

Articles recommandés pour vous