Regions Liège

La ville de Maastricht ferme trois salles de sport, pour cause de légionelles

Trois infrastructures sportives fermées, à Maastricht, pendant une dizaine de jours, sans doute
04 janv. 2017 à 14:41 - mise à jour 04 janv. 2017 à 14:41Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

Au début de cette semaine, la municipalité de Maastricht a annoncé, coup sur coup, trois fermetures d'infrastructures sportives, à cause du risque de légionellose. Comme les liégeois sont nombreux à fréquenter les centres de loisirs, notamment aquatiques, de l'autre côté de la frontière hollandaise, l'information a pu susciter quelques inquiétudes. Mais il semble qu'il ne faille pas se tracasser outre mesure.

Les trois sites concernés sont un gymnase à Heer, les vestiaires de joueurs de foot près de Gronsveld, et les douches d'une équipe de hockeyeurs de Belfoort. A chaque fois, une analyse périodique a révélé un dépassement des normes, dans les sanitaires, de présence de bactéries de type des légionelles. Ces bestioles peuvent provoquer des pneumonies graves, parfois même mortelles. Mais en l'occurrence, la souche n'est pas particulièrement virulente. C'est au nom du principe de précaution que les décisions de fermeture ont été prises. Les usagers ont été prévenus. Un traitement chimique a été préconisé pour assainir les installations contaminées.

Les liégeois friands d'activités transfrontalières ne doivent pas vraiment se tracasser.

D'abord parce qu'il ne s'agit pas d'une épidémie: pas un seul malade déclaré, à ce jour. Et il ne s'agit peut-être même pas d'une recrudescence de légionelles: le renforcement des contrôles suffit peut-être à expliquer la découverte de foyers plus nombreux.

Et puis le mode de transmission à l'homme, par inhalation et pas par contact, rend hypothétique la propagation, de personne à personne, de la légionnelle. La fréquentation des centres aquatiques limbourgeois, par exemple, n'est donc pas, présentement, à déconseiller.

Articles recommandés pour vous