Santé & Bien-être

La variole du singe diagnostiquée pour la première fois chez des enfants aux États-Unis

23 juil. 2022 à 05:02Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

La variole du singe a été diagnostiquée cette semaine chez deux enfants aux États-Unis, ont indiqué vendredi soir les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Ce sont les deux premiers cas confirmés chez des enfants dans le pays.

Les symptômes de la variole du singe sont habituellement une forte fièvre, des ganglions lymphatiques enflés et des éruptions cutanées. Rarement mortelle, l'infection disparaît généralement au bout de quelques semaines.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la majorité des cas recensés concerne des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, mais pas exclusivement. Toute personne ayant eu un contact non protégé à haut risque avec une personne contaminée peut également être infectée.

Au total, plus de 2800 cas de variole du singe ont déjà été confirmés aux États-Unis.

Bientôt le plus haut degré d'alerte ?

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, doit annoncer samedi s'il choisi de déclarer l'urgence de santé publique de portée internationale, le plus haut degré d'alerte de l'agence de santé.

Sur le même sujet :

Sur le même sujet

Variole du singe : un décès est à déplorer au Brésil, un autre en Espagne, soit les premiers hors d’Afrique

Santé & Bien-être

Premier cas de variole du singe aux Philippines

Monde

Articles recommandés pour vous