Monde

La taupe de Wikileaks, Bradley Manning, risque jusqu'à 154 ans de prison

Manifestation de soutien à Bradley Manning à Fort Meade, dans le Maryland, où la cour martiale débute le 3 juin 2013
02 juin 2013 à 18:22Temps de lecture1 min
Par Amandine Degand

Le jeune soldat était chargé de l'analyse du renseignement en Irak. Il avait donc accès à des quantités d'images ultra confidentielles sur lesquelles il a levé le voile en les livrant à Wikileaks. "Pour provoquer le débat" sur les agissements de l'armée américaine à l'étranger dit-il.

Et cette imagerie de guerre invite en effet au débat. Sur certains extraits, on peut par exemple voir une bavure au cours de laquelle l'armée américaine a ouvert le feu sur un journaliste et son chauffeur, ainsi que sur la camionnette qui venait leur porter secours, dans laquelle se trouvaient des enfants.

Des images dures, commentées par Régis De Rath.

Prépapier : Bradley Manning en cours martiale

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

RTBF

Sur le même sujet

Bradley Manning a été jugé coupable d'espionnage

Monde

WikiLeaks: le jeune soldat Bradley Manning, la "taupe", attend son verdict

Monde